Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice

Des résultats d'autopsie très attendus après le drame d'Agde

vendredi 5 octobre 2018 à 10:45 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Une autopsie est réalisée ce vendredi sur les corps des deux personnes décédées à Agde (Hérault) par arme blanche. Les enquêteurs espèrent surtout que le mari jaloux, suspecté d'avoir tué sa femme et son amant, sorte du coma.

Image d'archive de la police judiciaire
Image d'archive de la police judiciaire © Maxppp - NCY

Agde, France

L'état de santé du mari jaloux est dans un état jugé très préoccupant après la sanglante dispute survenue dans un appartement dans la nuit de mercredi à jeudi soir à Agde. Blessé par arme blanche au thorax, cet homme de 61 ans, souriant et avenant d'après le voisinage, est dans un coma profond. Son pronostic vital est engagé. Les enquêteurs, peu optimistes sur l'évolution de son état de santé, espèrent que cet homme s'en sorte pour déterminer les circonstances de ce drame.

Le mari est suspecté d'avoir tué sa femme de 58 ans et son amant de 55 ans à coups de marteau et de couteau. La femme, mariée à de multiples reprises, avait imposé au domicile conjugal depuis un mois son ex-mari, comme vous le révélait France Bleu Hérault. La cohabitation à trois était devenue difficile, "trop compliquée", expliquent les voisins.

Il y avait effectivement quelques tensions mais rien ne pouvait laisser penser qu'il y aurait un homicide, d’après le parquet de Béziers qui faisait un point presse jeudi soir. La police nationale est intervenue la semaine dernière au domicile après une dispute entre le mari et l'amant. Des mains courantes ont par ailleurs été déposées au commissariat, mais le parquet ne souhaite pas en dire plus, ni sur les auteurs, ni sur le contenu, en raison de l'enquête.

"Nous ne sommes pas en capacité de dire ce qui s'est passé. Il n'y a aucun témoin oculaire identifié à ce jour, explique Yvon Calvet,  le procureur de la république de Béziers. Ni de nommer un agresseur."

L'enquête de ce double homicide a été confiée au SRPJ de Montpellier, en collaboration avec les enquêteurs du commissariat d'Agde. 

"Nous attendons beaucoup des résultats des autopsies réalisées aujourd'hui (ce vendredi) à l'institut médico-légal de Montpellier, ajoute Jean-Philippe Rey. On sera en capacité de déterminer comment les personnes sont décédées. Les résultats  apporteront des indications supplémentaires sur ce qui s'est déroulé à Agde."

Le vice-procureur de la république Jean-Philipe Rey

"Si le mari venait à décéder l'enquête ne sera pas interrompue pour autant, ajoute Jean-Philippe Rey, le substitut du procureur. Mais si tel était le cas, nous ne connaitrons jamais la vérité.