Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des salariés des laboratoires AC Environnement à Riorges exposés à des produits toxiques

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Sept anciens salariés du laboratoire AC Environnement à Riorges (Loire) ont porté plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.

Le laboratoire fait des diagnostics amiante et plomb pour les biens immobiliers
Le laboratoire fait des diagnostics amiante et plomb pour les biens immobiliers © Maxppp - Aurelien Morissard

Riorges, France

Sept ex-salariés d'un laboratoire du Roannais portent plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.  Ils auraient été exposés à un produit toxique en travaillant dans un laboratoire à Riorges appartenant à la société AC Environnement, une entreprise spécialisée dans le diagnostic des biens immobiliers en amiante et en plomb. 24 autres employés ou anciens employés d'un laboratoire du groupe en région parisienne ont également porté plainte.

Ils dénoncent une surexposition au chloroforme qui leur aurait été cachée pendant plusieurs années. Cela faisait déjà deux ans que plusieurs employés se plaignaient de la forte odeur dégagée par le chloroforme mais aussi de différents symptômes. Florian Gilleron, salariés jusqu'en juin 2019, se souvient : "À chaque fois que je venais au travail j'éprouvais une fatigue intense, j'étais aussi victime de maux de têtes. Certains de mes collègues souffraient de migraines si fortes qu'ils ne pouvaient pas finir leur journée de travail." Des cas d'hépatites et même de fausses couches ont également été signalés par les plaignants. 

La directrice des laboratoires de AC Environnement était au courant

Au mois d'avril 2019 la directrice des laboratoires de Riorges avoue avoir commandé une analyse trois ans plus tôt, qui révèle déjà que les taux de chloroforme étaient trente fois supérieurs à la norme autorisée. Le système de ventilation était insuffisant.

Malgré cela, elle ne prend aucune mesure pour protéger la santé des salariés. Et finalement, après ses révélations, elle démissionne. Mais cela ne suffit pas à apaiser la colère des salariés. D'autant que le produit peut être cancérogène. Ils se demandent si la directrice des laboratoires était la seule à avoir détenu cette information. Ils portent donc plainte contre X, pour espérer trouver tous les responsables dans cette affaire.

Le directeur marketing du groupe AC Environnement assure que la direction n'a pas été mise au courant avant le mois de mars 2019 avec les résultats alarmants d'une analyse puis les révélations et la démission de la directrice de laboratoire. Il assure également que des mesures ont été prises immédiatement après pour protéger la santé des laborantins. 

Riorges, dans la Loire - Radio France
Riorges, dans la Loire © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu