Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des sanctions après le tournage illégal d'un clip à la prison d'Aiton cet été

mercredi 4 octobre 2017 à 19:11 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

L'affaire avait fait grand bruit début août : un clip tourné illégalement avec des téléphones portables à la prison d'Aiton (Savoie). Cette vidéo était signée du rappeur grenoblois Bibicraveur qui, en sanction, vient de changer de prison.

Le clip tourné par les détenus de la prison d'Aiton a été publié sur YouTube - Capture d'écran
Le clip tourné par les détenus de la prison d'Aiton a été publié sur YouTube - Capture d'écran

Aiton, France

Voici une affaire dont se serait bien passée l'administration pénitentiaire. Début août, sur YouTube notamment, est diffusé un clip tourné illégalement avec des téléphones portables à la prison d'Aiton (Savoie), les portables étant interdits en prison.

Sur ce clip, on voit des détenus faire la fête, jouer aux jeux vidéos, fumer à priori de la drogue dans une salle où trône une grand table pleine de nourriture. Cette vidéo était signée du rappeur grenoblois Bibicraveur et il l'avait aussi postée sur sa page Facebook.

L'administration pénitentiaire vient de le sanctionner. Le jeune homme, originaire d’Échirolles, qui se dit "Grenoblois jusqu'à l'os" a changé de prison il y a quelques jours. Son transfert a eu lieu fin septembre et l’administration pénitentiaire ne communique pas sur son nouveau lieu de détention. Bibicraveur était incarcéré à Aiton depuis deux ans.

L'enquête ouverte par le parquet toujours en cours

Dans la foulée de la publication de cette vidéo, de nombreuses fouilles au sein du bâtiment concerné ont eu lieu. Et au cours des deux derniers mois, des contrôles supplémentaires ont été menés. Il y a eu aussi des fouilles inopinées de détenus. Le clip a bien sûr été visionné avec attention pour identifier les autres participants à ce clip et déterminer leur degré d'implication. Cette dizaine de détenus est passée en commission de discipline le 18 et le 24 août. Les sanctions vont du simple avertissement à maximum 5 jours de quartier disciplinaire. Autre décision : le juge d'application des peines rejette leurs permissions de sortie pour six mois.

Outre ces mesures internes, le parquet d'Albertville avait ouvert une enquête concernant la détention de téléphone portable. Elle est toujours en cours. La présence de portable au sein des prisons, c'est illégal et le fléau est très régulièrement dénoncé par les syndicats. Au cours du 1er semestre, plus de 19.000 téléphones et accessoires, type chargeurs, ont été découverts dans les prisons du pays. Des objets récupérés via les parloirs ou projetés depuis l'extérieur.