Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Sarthois victimes d'une nouvelle arnaque sur internet

- Mis à jour le -
Par France Bleu Maine

Les victimes de cette nouvelle escroquerie sur internet ont voulu vendre des biens sur les sites de petites annonces comme leboncoin.fr. Ce nouveau type d'arnaque a donné lieu à plusieurs plaintes depuis la semaine dernière.

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) © Maxppp

Rien que la semaine dernière, la gendarmerie de La-Chapelle-Saint-Aubin a enregistré les plaintes de quatre Sarthois victimes d'un nouveau type d'arnaque sur internet . D'autres plaintes ont également été déposées ailleurs en Sarthe pour la même chose.

Soyez donc vigilent si vous voulez vendre votre téléphone, votre voiture ou votre ordinateurs sur des sites de petites annonces type leboncoin.fr.

Comment se passe l'escroquerie ?

Vous mettez en vente disons votre smartphone à 250 euros sur leboncoin.fr. Un acheteur vous contacte, il ne négocie pas le prix et vous explique qu'il va vous régler via Paypal, un service de paiement en ligne sécurisé.

Vous recevez par e-mail un document attestant le paiement et expliquant qu'il y a un problème : l'argent a été débité deux fois sur le compte du soit disant acheteur par exemple. Ce document est bien sûr un faux : l'argent n'arrivera jamais sur votre compte.

Mais l'escroc vous demande de lui rembourser la somme versée en double , en utilisant une carte PCS, un autre moyen de paiement, qui fonctionne un peu comme une carte téléphonique avec des recharges. Elles sont vendues dans les bureaux de tabac. Vous lui envoyez donc une carte à 250 euros pour lui rembourser le soit-disant versement en trop. Et là vous réalisez, trop tard, que vous avez perdu votre smartphone ET 250 euros.

Ces escrocs sévissent en général depuis l'étranger, la gendarmerie a donc beaucoup de mal à remonter les filières. A vous donc d'être vigilent : lisez bien les avertissements sur les sites de petites annonces et n'envoyez jamais un objet tant que l'argent n'est pas sur votre compte bancaire .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess