Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des scientifiques de Tours prouvent qu'il est possible de tuer les frelons asiatiques sans pesticides

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Des chercheurs de l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI, université de Tours/CNRS) démontrent qu'il est possible de neutraliser les frelons asiatiques sans utiliser de produits chimiques qui nuisent à l'environnement, la biodiversité et la santé humaine.

Le frelon asiatique, appelé «vespa velutina nigrithorax», peut être neutralisé en faisant monter sa chaleur corporellepar les biologistes
Le frelon asiatique, appelé «vespa velutina nigrithorax», peut être neutralisé en faisant monter sa chaleur corporellepar les biologistes © Radio France - Mathias Kern

Des chercheurs de l'Université de Tours et du CNRS ont peut-être trouvé une solution pour neutraliser les frelons asiatiques sans utiliser de produits chimiques néfastes à l'environnement, la biodiversité et la santé humaine. Ils se sont inspirés du comportement de défense des abeilles asiatiques contre les frelons : des dizaines d'abeilles se jettent sur un frelon, l'entourent et le tuent en faisant monter sa température.

Les chercheurs de l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte ont montré que l'utilisation de la vapeur pouvait permettre d'obtenir un effet comparable. Leur étude publiée le 6 octobre dans la revue PlosOne ouvre la voie à des tests de prototypes pour mettre au point un dispositif qui pourrait remplacer les pesticides.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess