Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des statues masquées dans Paris pour dénoncer l'air pollué de la capitale

samedi 31 mars 2018 à 19:00 - Mis à jour le dimanche 1 avril 2018 à 11:08 Par Nathalie Doménégo, France Bleu Paris et France Bleu

Des masques protecteurs ont été apposés ce samedi sur des statues dans plusieurs villes de France dont Paris, afin de dénoncer l'inaction des pouvoirs publics contre la pollution de l'air.

Une centaine de statues de la capitale a été affublée d'un masque par le collectif Respiraction pour dénoncer la pollution de l'air dans Paris
Une centaine de statues de la capitale a été affublée d'un masque par le collectif Respiraction pour dénoncer la pollution de l'air dans Paris © Radio France - Nathalie Doménégo

Paris, France

Le gouvernement avait jusqu'à fin mars, donc hier samedi 31, pour remettre à la Commission européenne son plan d'action environnemental. Car la France est, avec huit autres pays de l'Union, menacée d'être renvoyée devant la justice européenne en raison de dépassement du seuil toléré, dans les particules fines  et le dioxyde d'azote. 

C'est donc ce samedi qu'un collectif francilien, créé il y a 4 mois, le collectif "Respir'action", regroupant des associations franciliennes de lutte contre la pollution de l'air (Amis de la Terre, Alternatives à Paris, Paris sans voiture, Paris en selle, Vélorution, Réseau action climat, etc) a décidé de mener une action symbolique et originale pour éveiller les esprits et dénoncer l'inaction des pouvoirs publics : une trentaine de militants ont apposé des masques de chirurgien sur une centaine de statues dans la capitale (notamment à Montmartre, au Louvre, au Musée d'Orsay ou encore au Trocadéro) avant de se regrouper place de la Concorde. 

Le collectif Respiraction a déployé des banderoles pour dénoncer l'inaction du gouvernement face au problème de la qualité de l'air - Radio France
Le collectif Respiraction a déployé des banderoles pour dénoncer l'inaction du gouvernement face au problème de la qualité de l'air © Radio France - Nathalie Doménégo

"Respirer tue", "Nous n'en poumons plus", "Non à la respiration alternée", disaient leurs pancartes.  Ces associations réclament dans un communiqué "une politique de transports sans enfumage".  "Les collectivités locales doivent urgemment redresser la barre", et "le gouvernement doit rectifier le tir avec la future loi sur les transports", ont-elles écrit.   

Après avoir apposé des masques sur une centaine de statues, la trentaine de militants, dont Gisèle et Domitien, s'est rassemblée Place de la Concorde - Radio France
Après avoir apposé des masques sur une centaine de statues, la trentaine de militants, dont Gisèle et Domitien, s'est rassemblée Place de la Concorde © Radio France - Nathalie Doménégo