Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des structures culturelles béarnaises et bigourdanes écrivent au gouvernement

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Une lettre ouverte vient d'être envoyée au gouvernement. Le texte est signé par 1.500 structures culturelles en France (salles de concert, labels, artistes, festivals). Comme les discothèques, les salles qui prévoient des concerts debout n'ont pas de date de réouverture annoncée.

L'association Ampli emploie 8 personnes à l'année.
L'association Ampli emploie 8 personnes à l'année. © Radio France - Suzanne Shojaei

Si vous ne pouvez toujours pas retourner danser en discothèque, vous ne pouvez pas non plus écouter un concert debout, dans une salle close. Après plus de quatre mois d'arrêt, les salles qui programment des concerts debout n'ont aucune idée de la date de reprise. "Nous [...] réclamons depuis plusieurs semaines un positionnement de votre part quant à une possible échéance", écrivent 1.500 structures culturelles signataires d'une lettre ouverte, adressée au gouvernement. 

Cette lettre, publiée ce jeudi, est signée par quatre entités béarnaises et bigourdanes : la salle de concert L'Alamzic (Bagnères-de-Bigorre), le Big Bag Festival (Bagnères-de-Bigorre), le label Pagans (Jurançon), la compagnie Hart Brut (Pau) et la scène de musiques actuelles Ampli (Billère).

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ces structures avancent dans le brouillard. À l'association Ampli, à Billère, une partie des 50 concerts annuels a été reprogrammée à l'automne. La scène de musiques actuelles tourne au ralenti. "Nous avons rouvert les studios de répétition, précise le directeur Olivier Péters, mais notre capacité d'accueil est de seulement 40%."

Nous avons perdu un tiers de nos recettes.      
— Olivier Péters, directeur d'Ampli, à Billère

Les subventions de l'association sont maintenues pour l'année 2020. Une partie des 8 emplois devrait être maintenue. 

Il faut nous dire quelque chose. Le pire, c'est de ne rien savoir.

La lettre ouverte est à lire ici.

"Nous sommes totalement absents des discussions." - Olivier Péters, directeur d'Ampli à Billère

Olivier Péters, le directeur de l'association Ampli, à Billère.
Olivier Péters, le directeur de l'association Ampli, à Billère. © Radio France - Suzanne Shojaei
Choix de la station

À venir dansDanssecondess