Faits divers – Justice

Des surveillants agressés à l'eau bouillante à la prison de Condé sur Sarthe dans l'Orne

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu lundi 2 octobre 2017 à 19:03

La maison centrale de Condé sur Sarthe dans l'Orne est régulièrement le théâtre d'agressions de surveillants.
La maison centrale de Condé sur Sarthe dans l'Orne est régulièrement le théâtre d'agressions de surveillants. © Radio France

Une nouvelle agression à la maison centrale de Condé sur Sarthe près d'Alençon. Trois surveillants ont reçu de l'eau bouillante en rentrant dans une cellule. Le procureur d'Alençon promet une réponse pénale rapide, adaptée et ferme.

Les trois surveillants se rendaient dans la cellule d'un détenu ce lundi matin pour lui notifier son maintien en régime contrôlé. Mais l'homme, réputé violent, selon Force Ouvrière qui révèle l'affaire, les attendait derrière la porte muni d'une bouilloire pleine d'eau bouillante. Un surveillant a été atteint au visage, au bras et au torse, victime, selon FO, de brûlures au second degré. Un autre, blessé au visage et au torse.

Un acte prémédité d'une extrême gravité selon Force Ouvrière

Immédiatement informé, le procureur d'Alençon a ouvert une enquête en flagrance pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, avec arme par destination, en l'occurrence l'eau bouillante. François Coudert a également requis un médecin légiste pour constater la gravité des blessures et prescrire d'éventuelles ITT. FO dénonce un "acte prémédité d'une telle gravité que les collègues auraient pu rester sur le carreau !" Le parquet d'Alençon indique qu'une réponse pénale, adaptée et ferme, sera apportée rapidement.

La maison centrale d'Alençon est un établissement ultra sécurisé qui a ouvert en 2013. Elle accueille des détenus qui purgent de longues peines, et ont souvent posé des problèmes disciplinaires dans d'autres prisons.