Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des tags insultants découverts sur le mur d'enceinte de la gendarmerie de La Tour-du-Pin

-
Par , France Bleu Isère
La Tour-du-Pin, France

Certaines de ces inscriptions font référence à un jeune homme, condamné vendredi pour des feux de poubelles, actes suivis de violences sur des gendarmes de La Tour-du-Pin (Isère).

L'entrée de la gendarmerie de La Tour-du-Pin, ce dimanche matin.
L'entrée de la gendarmerie de La Tour-du-Pin, ce dimanche matin. - DR

Des tags insultants, dont certains font référence à la Gestapo, mais aussi des croix gammées. Ces inscriptions ont été peintes sur le mur d'enceinte de la gendarmerie de La Tour-du-Pin, rue Vincendon. C'est une équipe de gendarmes de retour de patrouille qui a découvert ces inscriptions dans la nuit de samedi à dimanche.

D'autres inscriptions mentionnent un prénom et ne laissent guère de place au doute : cet acte à un lien avec l'interpellation d'un homme, jeudi soir sur la commune, pour des feux de poubelles. Un jeune homme jugé vendredi en comparution immédiate."Le rapprochement peut se faire dans la mesure où le prénom inscrit au sol est celui de la personne jugée vendredi par le tribunal", indique pour sa part la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin.

Enquête confiée à la brigade de recherches de La Tour-du-Pin

Jeudi soir, les gendarmes turripinois avaient été pris à partie par un groupe de jeunes et avaient même essuyé des jets de pierres, notamment. Il n'y avait pas eu de blessé. L'un de ces jeunes avait été arrêté puis jugé vendredi par le tribunal de Bourgoin-Jallieu. Il a écopé de 8 mois de prison, dont la moitié ferme, mais l'incarcération dans la foulée n'avait pas été retenue. Le garçon avait expliqué ce geste par un ras-le-bol des verbalisations dans le cadre du confinement. 

"Les gendarmes sont agacés et choqués, mais en même temps essaient de ne pas y prêter trop d'importance", nous confie une source proche du dossier. D'après la procureure de la République, qui s'est rendue sur place "l'enquête est confiée à la brigade de recherches de La Tour-du-Pin, déterminée à travailler pour retrouver les auteurs de ces inscriptions, même si cette enquête s'annonce difficile." Parmi les investigations qui seront menées, il y aura, entre autres, l'exploitation des images de vidéo-surveillance. Le maire de la commune, Fabien Rajon, s'est aussi déplacé sur le site ce matin. Les inscriptions doivent être rapidement nettoyées par les services techniques de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess