Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des tags racistes découverts sur le campus de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Des inscriptions racistes ont été découvertes ce vendredi matin devant la faculté de droit de Strasbourg. Leurs auteurs ont aussi tracé des croix celtiques, emblème de l'ancien mouvement d'extrême-droite "Ordre nouveau".

La faculté de droit à Strasbourg
La faculté de droit à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Des tags racistes ont été tracés sur des bâches de chantier et sur le dallage du campus de l'Esplanade, devant la faculté de droit de Strasbourg.  Les inscriptions, constatées ce vendredi 1er novembre, font référence au "NSDAP", le sigle en allemand du parti nazi, et au "WPWW", comme "white pride world wide", slogan des mouvements suprématistes blancs américains, héritiers du Ku Klux Klan. 

L'inscription "zone raciste" a été peinte sur le sol. 

"Jamais la haine n'aura sa place dans notre ville"

Le premier adjoint de la mairie de Strasbourg, Alain Fontanel, dénonce ces graffitis sur son compte Twitter : "Horreur et abomination à la vue des tags nazis découverts ce matin sur le parvis de l'Unistra" (l'Université de Strasbourg). La justice pour punir, l'Éducation pour prévenir. JAMAIS la haine n'aura sa place dans notre ville".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Michel Deneken, le président de l'Université de Strasbourg, dénonce lui aussi cet acte et rappelle que l'université est "le lieu de l'ouverture, pas celui des replis."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'autres bâtiments publics tagués en Alsace ces dernières semaines

En Alsace, des slogans ciblant les migrants et ceux qui leur offrent un abri, ainsi que des inscriptions antisémites, ont été tracés récemment sur des mairies, des établissements scolaires et au domicile de plusieurs élus ruraux

Des tags ont notamment été découverts cette semaine dans l’enceinte de l'école élémentaire de Bootzheim, en Centre-Alsace. Ils auraient été tracés durant la nuit de mercredi à jeudi et évoquent "la France vendue aux Juifs". 

Ils visaient aussi les deux maires de Mackenheim et de Marckolsheim, deux communes qui ont accueilli des familles syriennes. Le maire de Bootzheim a porté plainte, il a déjà fait effacer les tags.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess