Faits divers – Justice

Des trafiquants de drogue héraultais se croyaient protégés par des voyantes

Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu mardi 20 décembre 2016 à 19:22 Mis à jour le mercredi 21 décembre 2016 à 11:05

Illustration
Illustration © Maxppp -

Une famille de trafiquants de drogue a été arrêtée dans l'Hérault. Elle faisait appel à deux voyantes pour s'assurer qu'elle ne courait aucun risque. Huit personnes ont été interpellées, six d'entre elles sont écrouées.

Après quatre mois d'enquête, les hommes du SRPJ de Montpellier ont intercepté deux véhicules au péage de Sète (Hérault), sur l'A9, qui revenaient de Valence en Espagne.

Dans l'un de ces véhicules, un petit camion-benne de chantier, ils ont mis la main sur 20 kg d'herbe de cannabis dissimulés dans une cache aménagée.

La camion-benne où était cachée la droque - Aucun(e)
La camion-benne où était cachée la droque - SRPJ

Réseau familial démantelé

"C'est un réseau familial qui a été démantelé" selon Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier. Les parents, leurs trois fils ainsi que les compagnes de deux d'entre eux ont été interpellés. Au total six personnes ont été écrouées.

Les enquêteurs ont réussi à démontrer qu'il y a avait eu 14 voyages entre Poussan (Hérault), là où habite la famille, et le sud de l'Espagne. Soit un voyage par semaine. "On peut supposer que tous ces voyages avaient pour objet de transporter de la drogue" estime Christophe Barret.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont mis la main sur 6.000 euros en liquide ainsi que sur des armes "dont une de très gros calibre."

Des voyantes pour "protéger" de la police

Un élément "a un peu surpris, voire un peu amusé", les policiers a confié Anthony de Freitas, le nunméro 2 du SRPJ. Il se trouve que la famille avait recours à deux voyantes "qui se disaient capables de prémunir l'ensemble de la famille contre l'intervention des forces de l'ordre et contre les difficultés habituelles des réseaux de trafiquants de stupéfiants en terme d'approvisionnement, en l'occurrence auprès de crapules de la région de Valence."

Sur ce coup-là, elles n'ont rien vu venir...