Faits divers – Justice

Des vandales ont cassé le train du Père Noël à Nantes !

Par Alexandre Blanc, France Bleu Loire Océan et France Bleu mercredi 21 octobre 2015 à 23:27

Le train vandalisé
Le train vandalisé - Loco Vapeur R1199

Après quatre années de révision technique, la locomotive à vapeur de l'association nantaise Loco Vapeur R1199 devait de nouveau permettre à des enfants d'embarquer dans le train du Père Noël en décembre. Les voyages sont annulés car les rames ont été vandalisées.

Les bénévoles de l'association Loco Vapeur R1199 s'en faisaient une joie. Après quatre années de révision de la chaudière, la locomotive à vapeur américaine de 1947 devait de nouveau rouler les 19 et 20 décembre prochains  et permettre à des enfants de voyager de Nantes à Savenay ou Sainte-Pazanne à bord du train du Père Noël. Mais le jeudi 15 octobre, les membres de l'association ont eu la mauvaise surprise de découvrir les quatre rames stationnées près de l'ancienne gare de Nantes-Etat complètement dévastées. Loco Vapeur R1199 a déposé plainte.

Une rame de voyageurs caillassée - Aucun(e)
Une rame de voyageurs caillassée - Loco Vapeur R1199

"Les vitres sont brisées, les portes entre les voitures sont cassées, les plafonniers sont arrachés, les marteaux de sécurité ont été emportés", constate Jean-Claude Vollard, le vice-président de Loco Vapeur R1199. Impossible de circuler décemment à bord des wagons saccagés et deux mois ne suffiront pas à tout  remettre en état. Les voyages sont annulés. L'association aux finances déjà fragiles devra se passer de 6000 euros de recettes.

Il fallait s'y attendre

Les rames de voyageurs sont garées à l'air libre sur un site où la SNCF n'a plus beaucoup d'activités. "On se savait exposés", déplore Jean-Claude Vollard. "C'était une erreur de nous installer sur ce site vulnérable mais la SNCF a voulu nous mettre ici", poursuit le vice-président. Loco Vapeur R1199 aurait préféré stationner les wagons sur le site de la Moutonnerie, moins délaissé et donc plus protégé. La SNCF y répare les voitures Corail et les bénévoles de l'association y passent au moins une fois par semaine pour bricoler sur la locomotive classée monument historique et garée sous abri. Le président a écrit à la SNCF pour mettre en sécurité les rames de voyageurs au plus vite car la pluie pourrait aggraver les dégâts.