Climat – Environnement

METEO - Une centaine d'interventions des pompiers en Gironde à cause du vent

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu lundi 11 janvier 2016 à 13:06 Mis à jour le lundi 11 janvier 2016 à 18:00

Coup de vent sur Lacanau
Coup de vent sur Lacanau © Maxppp

C'est le premier coup de tabac de l'hiver en Gironde, où les vents ont soufflé ce lundi matin jusqu'à 130 km/h sur le littoral. Les pompiers ont effectué une centaine d'interventions, ce lundi. A Blanquefort, le toit de l'internat du Lycée des Métiers s'est envolé sans faire de blessé.

Le département de la Gironde est balayé depuis ce lundi matin par de fortes rafales de vents, à l'intérieur des terres comme sur le littoral. 

Jusqu'à 133 km/h au Cap Ferret

Des rafales ont été enregistrées dans la matinée à 116 km/h à Arcachon, et même à 133 km/h au sommet du phare du Cap Ferret, à la pointe de la Presqu'île. En fin de matinée, un fort orage de grêle s'est abattu sur Bordeaux et son agglomération.

Quelques dégâts matériels

Les pompiers ont procédé au total à une centaine d'interventions dans la journée. La plus spectaculaire s'est produite au lycée des métiers Léonard de Vinci, à Blanquefort, où la majeure partie de la toiture de l'internat s'est envolée. Il n'y a pas de blessé, mais l'établissement restera fermé jusqu'à au moins mercredi matin.

Des arbres et des câbles électriques sont également tombés sur la chaussée,  la Garonne est sortie de son lit par endroits, comme à Portets , où une personne , encerclée par les eaux, a été évacuée. A Bordeaux, le fleuve a débordé  à hauteur du Pont Chaban-Delmas. A Bourg sur Gironde  les quais sont aussi inondés.

Jusqu'à 12.000 foyers ont été privés d'électricité. A 16h ce lundi, 8.000 clients étaient encore privés de courant. 140 techniciens sont mobilisés. ERDF promet un retour complet à la normale pour mardi soir.

Des vagues de 6 mètres au plus fort de la marée

De forts vents étaient aussi attendus lundi après-midi, avec un avis de vague submersion émis par Météo France pour le littoral girondin entre 15h et 20h.

A Lacanau, des creux de 5 mètres étaient déjà visibles. Ces vagues pourraient atteindre jusqu'à 6 mètres au plus fort de la marée, aux alentours de 18h, avec des coefficients de 95. C'est le premier test grandeur nature, après les travaux réalisés après les tempêtes de l'hiver 2014. La ville de Lacanau a construit un immense mur de pierre pour tenter d'empêcher l'érosion.

Parmi les conséquences de ce mauvais temps : les bacs ne circulent pas ce lundi après-midi entre Le Verdon et Royan en raison d'une forte houle.

►►► A LIRE AUSSI : Intempéries : 12 départements littoraux en vigilance orange au vent et aux vagues

Partager sur :