Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des voitures de gendarmerie incendiées à Limoges

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Limousin
Limoges, France

Cinq véhicules de la gendarmerie ont brûlé dans la nuit de ce lundi à ce mardi à Limoges, dans l'enceinte de la caserne Jourdan. La piste de l'incendie volontaire est privilégiée. L'enquête ouverte devra le confirmer.

Cinq voitures de la gendarmerie ont brûlé au sein de la caserne Jourdan dans la nuit de lundi à mardi à Limoges
Cinq voitures de la gendarmerie ont brûlé au sein de la caserne Jourdan dans la nuit de lundi à mardi à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Cinq véhicules de la gendarmerie sont parties en fumée dans la nuit de lundi à mardi, à Limoges. Le feu s'est déclaré vers 2h du matin dans l'enceinte de la caserne Jourdan, où trois voitures bleues siglées et deux bus blancs (utilisés pour le transport des gendarmes mobiles) ont brûlé. "Ça n'est probablement pas le fait du hasard" commente le parquet de Limoges qui privilégie la thèse de l'incendie volontaire, même si la piste accidentelle n'est pas totalement écartée. Les voitures brûlées n'étaient pas près des murs d'enceinte, mais sur un parking.

L'identification criminelle sur place

C'est la section de recherche de la gendarmerie qui est chargée des investigations. Elle a reçu l'appui d'une équipe de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), qui a d'ores et déjà ratissé la scène (cf photo ci-dessous) pour essayer de trouver un ou plusieurs éventuels objets incendiaires, et pour effectuer des prélèvements à la recherche d'empreintes digitales ou d'ADN. Cette affaire pose en tout cas la question de la sécurité pour accéder à la caserne Jourdan. Le parking n'est a priori pas vidéo protégé selon le parquet.

Une équipe de l'identification criminelle de la gendarmerie était à l'oeuvre mardi matin, ici à l'entrée du 02 rue de Messine - Radio France
Une équipe de l'identification criminelle de la gendarmerie était à l'oeuvre mardi matin, ici à l'entrée du 02 rue de Messine © Radio France - Jérôme Ostermann
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu