Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des vols dans les cimetières creusois

lundi 30 octobre 2017 à 18:24 Par Boris Loumagne, France Bleu Creuse et France Bleu

A l'approche de la Toussaint, des fleurs qui ornaient des tombes ont été dérobées dans plusieurs cimetières creusois. Des faits constatés à Bénévent-l'Abbaye, Ajain ou encore Saint-Agnant-de-Versillat.

Les vols se multiplient dans les cimetières creusois
Les vols se multiplient dans les cimetières creusois © Maxppp - Alexandre MARCHI

Creuse, France

En cette période de Toussaint, vous allez être nombreux à vous rendre dans les cimetières pour fleurir la tombe de vos proches. Un moment de dignité qui n'est pas vraiment respecté par tout le monde. En Creuse, on rapporte plusieurs cas de vols de chrysanthèmes et autres bouquets. Quelques cimetières sont concernés : celui de Bénévent-l'Abbaye, celui d'Ajain ou encore celui de Saint-Agnant-de-Versillat.

Des vols "indignes"

Patrick Lafont a été victime d'un de ces vols. Cet épicier ambulant s'est rendu en début de semaine sur la tombe de ses proches, dans le cimetière d'Aulon. Il y dépose alors plusieurs pots de chrysanthèmes. Quelques heures plus tard, alors qu'il retourne au cimetière accompagné de sa mère, il n'en croit pas ses yeux : "Quand on arrive, trois trous ! On m'avait enlevé trois pots de chrysanthèmes !" Depuis lors, Patrick ne décolère pas : "Voler sur des morts pour mettre sur d'autres morts, c'est vraiment horrible et ça m'a rendu malade. C'est un geste qui est indigne d'une personne."

Le coup de gueule de Patrick Lafont, victime d'un vol de chrysanthèmes