Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des vomissements en série à la Maison Familiale Rurale de Oisemont

jeudi 14 février 2019 à 12:12 Par Claudia Calmel, France Bleu Picardie

Treize élèves de cet établissement ont dû être évacués vers l'hôpital d'Abbeville au petit matin.

Les élèves ont été pris de vomissements au milieu de la nuit
Les élèves ont été pris de vomissements au milieu de la nuit © Radio France - Oanna Favennec

Oisemont, France

Plusieurs élèves de Maison Familiale Rurale de Oisemont, au sud d'Abbeville, ont été pris de vomissements dans la nuit de mercredi à jeudi. Treize adolescents âgés d'une quinzaine d'années ont dû être évacués à l'hôpital d'Abbeville. Les pompiers, qui ont rapidement été prévenus par la surveillante de l'internat, sont intervenus pour détecter une éventuelle intoxication au monoxyde de carbone. Mais les résultats se sont avérés négatifs. 

De violents maux de ventre

Sylvain Manach, le maire de Oisemont, a été prévenu par la gendarmerie à 7h30 : "A partir de 3 heures du matin, une des élèves s'est plainte de violents maux de ventre. Au fil des heures, d'autres élèves se sont plaints exactement des mêmes symptômes : des diarrhées et des vomissements. Mais Sabine, la surveillante de nuit a su gérer cette situation de façon très professionnelle. Elle s'est rapidement doutée que quelque chose n'allait pas : les élèves qui ont été touchés dormaient _à différents niveaux de l'internat_."  

"Peut-être un virus de gastro assez virulent"

Sylvain Manach ne se prononce pas formellement sur les raisons de cette mystérieuse épidémie : "En fin de matinée, nous n'avions pas encore de retour de l'hôpital d'Abbeville. Certains élèves sont déjà ressortis. C'est peut-être un virus de gastro assez virulent. Il pourrait _éventuellement y avoir une intoxication alimentaire_. Si c'est le cas, une enquête et des analyses seront effectuées."