Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Détournement de fonds publics : le président de la métropole de Lille et trois autres personnes en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille est en garde à vue ce mardi 2 juillet 2019. Il est mis en cause dans le cadre d'une enquête pour détournement de fonds publics. Trois autres personnes sont également entendues par la PJ de Lille, sous le régime de la garde à vue.

Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille.
Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille. © Radio France - François Cortade

Lille, France

Damien Castelain avait remboursé début avril l'intégralité des 20.000 euros qu'on le soupçonne d'avoir détournés. Tout en clamant son innocence face aux accusations de détournements de fonds publics. Ce mardi 2 juillet 2019, le président de la Métropole européenne de Lille a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Lille, pour détournement de fonds publics, favoritisme et prise illégale d'intérêts.

L'information, révélée par la Voix du Nord, nous a été confirmée par le procureur de la République de Lille. Damien Castelain, et son directeur général des services, sont en garde à vue, depuis 9 heures, dans les locaux de la police judiciaire de Lille.

Deux nouvelles personnes en garde à vue ce mardi après-midi

Ce mardi après-midi, selon nos informations, deux autres personnes ont été placées en garde à vue, toujours dans le cadre de cette enquête. Il s'agit de la compagne de Damien Castelain, et de son ancienne conseillère en communication.

20 000 euros de factures

L'affaire avait éclaté en juin 2018 : le média en ligne Médiacités révélait les notes de frais de Damien Castelain (article réservé aux abonnés). Vingt mille euros de factures depuis son élection, en 2014, en restaurants, hôtels, hammam, vêtements... Le tout réglé par une régie d'avance, une enveloppe dédiée aux notes de frais. Depuis, l'Agence française anticorruption (AFA) a engagé un contrôle et le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics.