Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deuil national en Italie après le drame de Lampedusa

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Un bateau avec à son bord environ 500 personnes en provenance d'Afrique a fait naufrage ce jeudi au large de l'île de Lampedusa (Sicile). Le bilan, toujours provisoire, faisait état vendredi matin d'au moins 130 victimes et 200 disparus. Ce vendredi est jour de deuil national.

Les garde-côtes ramènent à terre les victimes
Les garde-côtes ramènent à terre les victimes © Maxppp

C'est un incendie à bord de l'embarcation qui est visiblement la cause de ce nouveau naufrage de migrants près de la Sicile. 500 personnes avaient pris place à bord du bateau qui serait parti de Libye, et qui a coulé à l'aube ce jeudi. A la mi-journée, 92 corps avaient d'ores et déjà été ramenés à terre, avec parmi eux des femmes et des enfants en bas âge. Dans l'après-midi, 40 autres cadavres ont été découverts sous l'épave du navire. 150 seulement ont pu être sauvées, quelque 200 autres sont encore portés disparus.

Des plaisanciers "alertés par les cris"

Les voyageurs clandestins seraient pour la plupart originaires de Somalie.  Ils ont d'abord été secourus par des bateaux de tourisme "alertés par les cris", a expliqué Antonio Candela, responsable de l'assistance sanitaire à Lampedusa. Ce sont des pêcheurs qui ont ensuite donné l'alerte, avant que les garde-côtes ne viennent leur prêter main forte.

La maire de l'île, Giusi Nicolini, s'est montrée très affectée par ce nouveau naufrage. "Il faut que les caméras de télévision viennent ici, montrent les cadavres, sinon c'est comme si ces tragédies n'existaient pas". L'émotion est vive face à ce qui est l'un des pires drames de l'immigration des dernières années. L'Italie va d'ailleurs proclamer un deuil national demain, vendredi.Un autre navire a débarqué dans la nuit de mercredi à jeudi un total de 463 migrants, provenant apparemment de Syrie. Depuis le début de l'année, plus de 22.000 migrants ont été débarqués sur les côtes du sud du pays (Sicile et Calabre surtout), soit près de trois fois plus que sur l'ensemble de 2012.

Carte de localisation de l'île de Lampedusa
Carte de localisation de l'île de Lampedusa
Choix de la station

À venir dansDanssecondess