Faits divers – Justice

Deux accidents sur la RN13 provoqués par des chevaux en divagation dans la Manche

Par Adrien Bossard, France Bleu Cotentin et France Bleu vendredi 14 juillet 2017 à 9:17

25 sapeurs-pompiers sont intervenus dans la nuit de jeudi à vendredi sur la RN13.
25 sapeurs-pompiers sont intervenus dans la nuit de jeudi à vendredi sur la RN13. - Radio France

Deux accidents impressionnants sur la RN13, à hauteur de Brix, ont fait cinq blessés dont un grave dans la nuit de jeudi à vendredi vers 1h. Ils ont été provoqués par une vingtaine de petits chevaux en divagation.

Dans la nuit noire, difficile de les voir arriver en face. 17 petits chevaux se sont échappés de leur enclos cette nuit, et se sont retrouvés sur la RN13, en perdition sur la route, vers 1h du matin.

Ils ont provoqué deux accidents, à hauteur de Brix. Le premier a impliqué une voiture et un cheval, qui, percuté, est mort sur le coup. Le conducteur, lui, est légèrement blessé.

Des chevaux d'un centre équestre de Tollevast

Le deuxième accident, est en revanche, plus grave. Une collision entre trois véhicules et trois chevaux. Un homme de 40 ans a dû être désincarcéré, puis transporté d'urgence à l'hôpital de Caen par l'hélicoptère Dragon 50. Il y a aussi deux blessés légers, parmi les neuf personnes impliquées au total. Deux chevaux sont morts, l'un, à l'agonie, a dû être euthanasié par un vétérinaire, sur place. L'autre animal a pu être récupéré par son propriétaire dans la foulée.

Tous ces chevaux viennent d'un centre équestre de Tollevast, en bordure de la RN13. Pourquoi sont-ils sortis de leur enclos ? Une enquête est ouverte pour le déterminer.

"C'est la première fois que je suis confrontée à cette situation. Les chevaux semblent avoir été pris de panique, quand je les ai retrouvés, ils galopaient. Mais pourquoi ? Nous aussi on aimerait comprendre", témoigne Laurence Taja, la propriétaire du centre équestre. Avec les gendarmes, elle a fait le tour des clôtures au petit matin pour tenter de comprendre par où les bêtes sont parvenues à s'enfuir.

Concernant la circulation, la route coupée pendant trois bonnes heures, entre La Glacerie et Valognes, est de nouveau rouverte.