Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux militaires de la DGSE affectés dans le Loiret mis en examen pour tentative d'homicide volontaire

-
Par , France Bleu Orléans

Deux militaires de la DGSE (direction générale de la sécurité extérieure), basés à Saran (Loiret), viennent d'être mis en examen pour tentative d'homicide volontaire en bande organisée (entre autres). Avec un complice, ils auraient projeté de tuer un autre homme. Ils sont en détention provisoire.

DGSE
DGSE © Maxppp - Ian LANGSDON

C'est une information révélée par Aujourd'hui en France et confirmée à France Bleu Orléans par le parquet de Paris : le 28 juillet, deux militaires affectés au centre parachutiste d'entraînement spécialisé de Saran, près d'Orléans, dépendant de la DGSE, ont été mis en examen, ainsi qu'un troisième individu, pour tentative d'homicide volontaire en bande organisée et détention d'armes (entre autres). Le trio aurait projeté de commettre un meurtre.

Arrêtés à bord d'une voiture volée le 24 juillet

L'histoire commence le 24 juillet quand ces deux militaires du contre-espionnage français (âgés de 25 et 28 ans selon Aujourd'hui en France) sont arrêtés à Créteil à bord d'une voiture volée. Ils sont alors placés en garde-à-vue, dans les locaux de la brigade criminelle, indique le parquet de Paris. 

Des crimes et délits passibles de dix ans de prison

"Les intéressés ont été déférés au tribunal de Paris le 28 juillet 2020 en vue d’une ouverture d’information judiciaire, à l'instar d'un troisième individu interpellé le 26 juillet 2020 dans la même affaire. Les trois protagonistes ont été mis en examen des chefs de tentative d’homicide volontaire en bande organisée, recel en bande organisée de vol, transport, acquisition, détention d’armes de catégorie B en réunion et association de malfaiteursen vue de la commission de ces crimes et délits punis de dix ans d'emprisonnement"

Un règlement de comptes privés

Les deux agents de la DGSE et leur complice présumé ont été placés en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet. Selon le Parisien, ils sont soupçonnés d'avoir voulu éliminer un homme, dans le cadre d'un règlement de comptes privé sans lien avec leurs fonctions.  

  • Loiret
Choix de la station

À venir dansDanssecondess