Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Deux agressions de pompiers par semaine en moyenne dans le Bas-Rhin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Dans un rapport publié mercredi, des sénateurs préconisent 18 mesures pour faire cesser les violences contre les pompiers, qui ont triplé en dix ans en France.

Affiche #TouchePasÀMonPompier
Affiche #TouchePasÀMonPompier - SDIS 67

Bas-Rhin, France

"Cela devient de plus en plus inquiétant." Le colonel Patrice Gerber, directeur départemental adjoint du service d'incendie et de secours du Bas-Rhin, qualifie de "proprement inacceptable" la multiplication des agressions contre les pompiers partout en France. Selon lui, et alors que quatre sénateurs ont publié un rapport sur le sujet mercredi 11 décembre, on dénombre en moyenne deux agressions par semaine dans le Bas-Rhin.

Des insultes aux agressions physiques

En France, le nombre d'agressions de pompiers a triplé depuis dix ans. Plus alarmant : il a augmenté de moitié sur les cinq premiers mois de l'année 2019, par rapport à la même période en 2018. Campagne de sensibilisation, formations, équipement, "référents sécurité" dans les casernes, plateformes d'appel d'urgence communes avec la police, la gendarmerie et le Samu... Dans leur rapport, porté entre autres par la sénatrice du Haut-Rhin Catherine Troendlé, les élus préconisent 18 mesures pour faire cesser ces violences.

"Ces agressions ont évolué dans le temps", détaille le colonel Patrice Gerber. "Il y a quelques années, nous étions victimes d'insultes et de jets de cailloux. Aujourd'hui, nous avons affaire à des personnes qui viennent nous agresser au corps à corps, même au cocktail molotov." Cette montée des violences, souvent sur fond d'alcool, de drogue ou de contexte social difficile, a aussi été constatée par Cédric Hatzenberger, secrétaire général du syndicat FO des pompiers du Bas-Rhin :

Certains ont parfois une mauvaise vision de notre métier. Le port de l'uniforme et les gyrophares peuvent être mal interprétés par des personnes qui ont un problème avec tout ce qui peut représenter l'ordre.

Cédric Hatzenberger souhaiterait une meilleure éducation des jeunes au rôle des pompiers, ainsi qu'une plus forte présence policière lors des interventions au domicile. Au SDIS du Bas-Rhin, on salue la proposition des sénateurs de créer des plateformes d'appel d'urgence communes avec la police, la gendarmerie et le Samu, afin d'identifier à la source les situations d'intervention potentiellement dangereuses.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu