Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux alpinistes secourus au pic du midi d'Ossau

mercredi 1 novembre 2017 à 17:39 Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn

Deux jeunes alpinistes ont passé la nuit à la belle étoile coincés sur une paroi du pic du midi d'Ossau. Ils ont été récupérés ce mercredi matin par le groupe secours en montagne des sapeurs-pompiers.

Deux alpinistes ont passé la nuit sur une paroi du pic du midi d'Ossau avant de pouvoir être secouru
Deux alpinistes ont passé la nuit sur une paroi du pic du midi d'Ossau avant de pouvoir être secouru © Maxppp - Bonnaud Guillaume

Pic du Midi d'Ossau, Laruns, France

Les deux jeunes alpinistes, 22 et 24 ans, ont bien réussi l'escalade du pic mais ils se sont trompés de voie en descendant et ils se sont fait surprendre par la nuit qui tombait. Prudents, ils ont préféré alerter les secours. Les pompiers ont pu les secourir ce mercredi matin avec l'hélicoptère Dragon 64. Aucun des deux alpinistes n'est blessé.

Le sauvetage n'a pas été de tout repos pour l'adjudant chef des pompiers Thierry Cabannes, "techniquement c'était difficile, il y avait des nuages et des brouillards sur l'Ossau. Il y avait aussi beaucoup de vent qui a rendu compliqué hélitreuillage. Il a fallu s'y reprendre à plusieurs reprises, je suis descendu en rappel pour les mettre dans des positions un peu plus confortables pour pouvoir les hélitreuiller".

La nuit a été fraîche pour les deux alpinistes mais ils étaient très bien équipés et n'ont pas souffert d’hypothermie.

L'adjudant chef des pompiers Thierry Cabannes