Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux ans de prison avec sursis pour l'automobiliste qui avait renversé et tué une octogénaire à Brive

-
Par , France Bleu Limousin
Brive-la-Gaillarde, Corrèze, France

L'automobiliste qui avait renversé et tué une octogénaire à Brive en octobre dernier a été condamnée ce jeudi matin par le tribunal à deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire

Le procès de l'automobiliste avait eu lieu le 11 janvier. Le tribunal avait mis sa décision en délibéré jusqu'à ce jeudi
Le procès de l'automobiliste avait eu lieu le 11 janvier. Le tribunal avait mis sa décision en délibéré jusqu'à ce jeudi © Maxppp -

Les faits remontent au 31 octobre dernier à Brive. Rue Abbé Jean-Alvitre, une dame de 85 ans traverse à un passage piéton. Elle se fait violemment percuter par une voiture. La vieille dame est projetée sur 17 mètres. Elle est décédée peu de temps après son admission à l'hôpital. A bord de la voiture une dame de 38 ans, agent d'entretien. Au départ elle a expliqué qu'elle n'avait pas vu la dame qui traversait à cause du soleil. 

C'est lors de son procès le 11 janvier devant le tribunal de Brive qu'elle a reconnu qu'elle n'avait pas pris le temps de désembuer son pare-brise avant de démarrer, car elle était pressée. Elle se rendait à un autre lieu de travail. C'est donc pour homicide involontaire qu'elle a été condamnée ce jeudi à deux ans de prison avec sursis. Elle devra également suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière et écope d'une suspension de son permis pour un an. Le tribunal rendra sa décision concernant les dommages et intérêts à verser à la famille de la défunte le 14 mai. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess