Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux ans de prison ferme pour l'ancien gérant de France Éoliennes

mardi 5 juin 2018 à 16:26 Par Etienne Escuer et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans et France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel d'Orléans a prononcé de la prison ferme à l'encontre de l'ancien dirigeant de France Éoliennes. La société, basée à Fay-aux-Loges, vendait des éoliennes domestiques défectueuses. 600 victimes originaires de 40 départements estimaient avoir été abusées par cette entreprise.

Frédéric Benedite ancien directeur de France Eoliennes et son avocat Damien Pinczon Du Sel
Frédéric Benedite ancien directeur de France Eoliennes et son avocat Damien Pinczon Du Sel © Radio France - Christophe Dupuy

Loiret, France

La peine est finalement inférieure aux réquisitions du procureur. En mars dernier, à l'issue de trois jours d'un procès hors-normes, cinq ans de prison dont deux ans avec sursis et 200 000 € d'amende avaient notamment été requis à l'encontre de l'ancien directeur général de France Éoliennes, Frédéric Benedite. Ce mardi, le tribunal a finalement prononcé une peine d'emprisonnement de 4 ans, dont 2 ans avec sursis, 40.000€ d'amende, une interdiction de gérer une société pendant 5 ans. Frédéric Benedite est relaxé partiellement des faits d'escroquerie et est essentiellement condamné pour "tromperie".  Son avocat a indiqué qu'il allait faire appel de cette décision. 

Près de 5 millions d'euros d'indemnités à verser

Cyrille Aumont, le patron de Shops Discount, société basée en Dordogne qui importait les éoliennes de Chine, est condamné à 12 mois de prison, dont 6 avec sursis et 15.000€ d'amende, lui aussi a fait appel de cette décision. Les deux hommes ont aussi obligation d'indemniser solidairement 206 parties civiles pour un montant de près de 5 millions d'euros.

Jean-Marie Ollivier, gérant de l'entreprise Wind Electric, écope lui de 6 mois de prison avec sursis. La société France Éoliennes vendait des micro-éoliennes défectueuses à des particuliers, des agriculteurs, des entreprises, dans toute la France.

L'avocat de Frédéric Benedite, maître Pinczon du Sel, a laissé entendre à l'issue de l'audience que son client devrait faire appel. Il a dix jours pour le faire. Sa peine de prison ferme devrait toutefois être aménageable.

La déception des victimes après l'annonce du délibéré