Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux ans de prison pour Jean-Pierre Bechter ex-maire de Corbeil-Essonnes et bras droit de Serge Dassault

-
Par , France Bleu Paris

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Pierre Bechter, ancien maire Les Républicains de Corbeil-Essonnes et ex-bras droit de Serge Dassault à deux ans de prison pour achat de votes et financement illégal de campagne électorale.

Jean-Pierre Bechter, ancien maire LR de Corbeil-Essonnes.
Jean-Pierre Bechter, ancien maire LR de Corbeil-Essonnes. © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Le jugement est tombé ce jeudi 17 décembre : deux ans de prison ferme pour achat de votes et financement illégal de campagne électorale à l'encontre de Jean-Pierre Bechter, ex-maire LR de Corbeil-Essonnes et second de Serge Dassault. Une peine pour des faits qui remontent aux élections municipales partielles de 2009 et 2010 : à l'époque c'est Serge Dassault le maire sortant, et Jean-Pierre Bechter élu face à Michel Nouaille (PCF).

Le tribunal correctionnel condamne également trois hommes et deux anciens adjoints à la mairie, à des peines allant d'un an à deux ans. Il sont considérés comme des intermédiaires "d'un système de corruption électoral". Tous les prévenus sont par ailleurs condamnés à 5 ans d'inéligibilité.

Un système de corruption pyramidal 

Ce système de corruption consistait en des recrutements dans les quartiers afin de convaincre les habitants d'aller voter pour le camp Dassault.  En échange : des dons d'argent, des promesses de logement ou d'emploi, le financement d'une formation ou d'un permis. Le tout alimenté par la fortune colossale de l'ancien industriel Serge Dassault. 

Jean-Pierre Bechter, va faire appel d'après son avocat. Même chose pour Jacques Lebigre, 79 ans, ancien adjoint de cette mairie, condamné à 2 ans de prison ferme et 15.000 euros d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess