Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un an et demi de prison ferme pour le jeune homme qui avait foncé en scooter sur des policiers à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné ce vendredi à 18 mois de prison ferme le jeune montpelliérain de 25 ans qui avait foncé sur des policiers en scooter début août. Trois agents avaient été blessés.

Illustration. Le jeune garçon de 25 ans n'avait pas de casier judiciaire
Illustration. Le jeune garçon de 25 ans n'avait pas de casier judiciaire © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Il avait foncé sur trois agents des forces de l’ordre. Un jeune montpelliérain de 25 ans écope ce vendredi de deux ans d'emprisonnement, dont six mois de sursis. Début août, Stéphane avait tenté d'échapper à un contrôle de police. Il roulait à 103 km/h au lieu de 50. Il disposait bien d'un permis de conduire voiture, mais pas du permis spécial pour les scooters de plus de 550 cm3 et n'avait pas non plus d'assurance. 

Dans l'accident, trois policiers ont été blessés dont un gravement au niveau de la rate.

Le jeune homme comparaissait ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Montpellier selon la procédure de comparution immédiate qui avait été reportée dans un premier temps. Il avait demandé un délai pour préparer sa défense, délai qui lui avait été accordé.

Ce contexte médiatique a du avoir son influence dans la décision

Selon son avocat, le jeune homme n'avait jamais voulu blesser intentionnellement les agents et avait tenté de les éviter. "C'est établi par les différents témoignages qu'il a essayé d'éviter les policiers,  notamment concernant les deux derniers, en passant entre deux d'entre eux" a déclaré Me Louis Dolez.

Maître Dolez explique que son client n'a pas voulu blesser les policiers

Une peine que l'avocat juge donc excessive et qui s'explique selon lui par la sur-médiatisation de cette affaire. 

"La médiatisation de ce dossier, les appels des syndicats, le tweet du ministre de l’intérieur, les appels successifs à une sanction exemplaire et dissuasive ont nécessairement joué. C'est la raison pour laquelle, au début du mois d'août, j'avais sollicité un délai pour que l'émotion qu'avait suscité ce dossier puisse retomber. C'est indispensable pour juger justement une personne . D'autant plus quand elle n'a jamais eu affaire à la justice. Donc je pense que ce contexte médiatique a du avoir son influence dans la décision prise par le tribunal ce jour ."

C'est une peine d'exemplarité pour l'avocat du jeune homme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess