Faits divers – Justice

Deux ans de prison pour le lanceur de cocktails Molotov de Pau et Tarbes

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn lundi 17 février 2014 à 20:36

Damien Camélio à la barre a reconnu et même revendiqué les faits
Damien Camélio à la barre a reconnu et même revendiqué les faits © Radio France - Daniel Corsand

En décembre dernier, Damien Camélio a lancé, à Tarbes, deux engins incendiaires sur les entrées de la maison d’arrêt et du 35e Régiment d'artillerie parachutiste. Il y a 10 jours, il a fait la même chose sur la façade de l'Eglise de science chrétienne rue Montpensier à Pau.

Deux ans de prison ferme pour Damien Camélio, ce tarbais qui a jeté un coktail Molotov il y a dix jours contre la porte d'entrée de l'Eglise de la science chrétienne , rue Montpensier à Pau. En fait, il répondait ce lundi de trois attentats , après avoir fait la même chose contre la porte de la maison d'arrêt de Tarbes la nuit de Noël, et le 28 decembre à l'entrée du 35e Régiment d'artillerie parachutiste, toujours à Tarbes.

Damien Camélio est un tarbais de 31 ans. Il reconnait et revendique ses attentats. C'est un militant anarchiste et il s'est présenté comme tel devant ses juges. 

"Mon client se dit ni innocent, ni victime ni coupable". — Maitre Stéphanie Balespouey

Damien Camélio s'est présenté en prisonnier politiqueà l'audience

Damien Camélio qui n'a pas l'intention de faire appel. Il a été conduit à la maison d'arrêt de Pau pour purger sa peine.