Infos

Deux ans et demi de prison après une folle course poursuite

Par Thierry Ruffat, France Bleu Mayenne mercredi 5 octobre 2016 à 17:50

Course poursuite entre Changé et Mayenne (Illustration)
Course poursuite entre Changé et Mayenne (Illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi (Est Républicain)

Une course poursuite dans la nuit de lundi à mardi qui se termine à Mayenne et par la condamnation à deux ans et demi de prison ferme pour un homme de 25 ans.

Vers une heure du matin mardi, un homme originaire de Mayenne arrive de La Ferté Bernard en Sarthe au péage de l'autoroute à l'entrée de Laval.
Une voiture de la BAC, la Brigade Anti Criminalité, stationnée sur le parking le remarque et décide de le contrôler. L'homme refuse de s'arrêter. S'en suit une course poursuite, tous gyrophares dehors, jusqu'à Mayenne. Deux voitures de la BAC et une de gendarmerie, appelée en renfort, tente d'arrêter le fuyard. Feu rouge et panneau stop grillés, la voiture de gendarmerie qui a réussi à passer devant est même percutée par l'homme en fuite.
Finalement une herse, tirée en travers de sa route, aura raison de cette course folle.
Arrêté, l'homme conduit sans permis, il est sous l'emprise de stupéfiants, et dans sa voiture les gendarmes découvrent 500 grammes de cannabis destinés à la revente.

Le fuyard n'est pas un inconnu des services de police. A 25 ans son Curriculum Vitae est long comme un jour sans pain. Depuis l'âge de 17 ans c'est un habitué des prétoires. De 2008 à sa sortie de prison en mai dernier, pas une seule année sans condamnation.
Du vol...à la conduite sans permis...en passant par des actes de violences avec arme, d'extorsion de fonds, de dégradations, de recel, de violences aggravées et même un passage devant les Assises pour le braquage d'un bureau de tabac, il a déjà fait de très longs passages en prison.
D'ailleurs il venait de sortir de prison en mai dernier pour bénéficier d'un aménagement de peine après trois ans sous les verrous.

Le procureur avait requis trois ans de prison dont deux ferme, le tribunal a été plus dur, deux ans et demi ferme et 400 euros d'amende à chacun des trois des gendarmes dont la voiture a été heurtée dans la course poursuite.

Partager sur :