Culture – Loisirs DOSSIER : Les Bonnes Ondes

Deux artistes de Mailly-la-Ville transforment leur maison en théâtre

Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre et France Bleu mardi 31 janvier 2017 à 4:00

Les spectacles et certaines créations (ici Mersa Alam) ont lieu dans le salon de la maison.
Les spectacles et certaines créations (ici Mersa Alam) ont lieu dans le salon de la maison. © Radio France - Delphine Martin

Elle est comédienne et metteur en scène. Il est scénariste. Et depuis 2011, ils ouvrent régulièrement leur maison de Mailly-la-Ville (Yonne) à d’autres artistes pour des résidences, des répétitions mais aussi des spectacles …dans leur salon ! Le concept séduit et rassemble.

En 2011, lorsque Sophie Pincemaille et Martin Sauvageot lancent leur premier spectacle à domicile, ça devait être une expérience unique. Les deux artistes vivent alors à Paris. Ils ont du mal à trouver une salle pour répéter la pièce qu’ils sont en train de monter. Alors ils pensent à la maison de famille dans le hameau d’Avigny, à Mailly-La-Ville et à son grand salon. "Mais c’était l’été, on a eu peur de se laisser entrainer par le soleil et le jardin ", explique Martin Sauvageot.

Pour se fixer un objectif, ils décident d’organiser un spectacle de fin de répétitions. Ils font le tour des voisins du hameau, pour les inviter. Et les voisins viennent. "Ils étaient contents et nous ont tout de suite demandé quand est-ce qu’on allait faire le spectacle suivant. Alors on a pensé à faire venir des amis artistes."

Les artistes qui passent ici sont toujours très surpris, tellement l’écoute est intense

- Sophie Pincemaille

Aujourd'hui, six ans plus tard, le concept séduit toujours autant. Et environ six fois par an, Sophie et Martin déplacent les meubles de leur salon pour des pièces, des lectures ou des concerts. Parfois ce sont leurs propres créations, parfois ce sont d'autres artistes qui viennent goûter à cette expérience unique : créer et jouer en milieu rural, devant un public très proche physiquement. Et devant un public particulièrement attentif. "C’est un public qui est vraiment de qualité" explique Sophie Pincemaille. "Les artistes qui passent ici sont toujours très surpris. Parfois, ils ont même un trac fou, tellement l’écoute est intense, tellement les gens sont curieux. Il n’y a pas de préjugés de la part des spectateurs" note la comédienne.

Sophie Pincemaille, metteur en scène et comédienne, a ouvert sa maison aux autres artistes - Aucun(e)
Sophie Pincemaille, metteur en scène et comédienne, a ouvert sa maison aux autres artistes - Martin Sauvageot

Entre 40 et 50 personnes se déplacent à chaque fois. De toute façon, le salon ne peut pas vraiment en accueillir plus. Un public très hétéroclite : il y a des vendeurs de matériel agricole, des ouvriers, des infirmières ou des retraités « branchés culture ». Il y a des anciens chirurgiens, profs ou architectes. "Et tout ce petit monde s’entend bien !" constate Sophie Pincemaille en souriant.

Manger ensemble après le spectacle, ça dédramatise le théâtre

- Martin Sauvageot

Les représentations se terminent toujours pas un petit repas improvisé. Chacun apporte de quoi faire un diner sur le pouce. Et ça soude les spectateurs. "Je pense que ça dédramatise le fait d’aller au théâtre. Car il y a beaucoup de gens qui n’ont pas l’habitude. Venir là, apporter un peu à manger, et partager ça avec les artistes, avec les voisins, avec les copains, ça rend les choses plus simples et plus joyeuses aussi", selon Martin Sauvageot.

Le prochain spectacle, "Mersa Alam", sera présenté vendredi 3 et samedi 4 février. C'est une pièce de Henri Bornstein publiée aux Editions Théâtrales. L’histoire d’une adolescente mal dans sa peau malmenée par son beau-père.

Ça permet d’aller voir des gens qui ne vont pas dans les théâtres, qui pensent qu’ils n’ont pas accès à ça

- Morgane Lacroix

Sophie Pincemaille est à la mise en scène et la comédienne Morgane Lacroix y est seule en scène. Avec sa compagnie "Bulle", elle est spécialisée dans le théâtre pour jeune public. Elle a donc l’habitude de jouer dans des lieux atypiques. "Parfois, je joue dans des crèches, dans des salles des fêtes…hors les murs quoi, pas dans des théâtres". Et pour la jeune comédienne, c’est une force, un engagement, presque : "Ça permet d’aller voir des gens qui ne vont pas dans les théâtres, qui pensent qu’ils n’ont pas accès à ça".

Morgane Lacroix interprète "Mersa Alam" seule en scène - Aucun(e)
Morgane Lacroix interprète "Mersa Alam" seule en scène - Martin Sauvageot

Mersa Alam est un spectacle soutenu par le Conseil départemental et Yonne En Scène. Les deux soirées d'Avigny permettront à la jeune femme de le roder, avant de le proposer à d'autres salles, plus grandes.

L'entrée coute 12 euros et 10 euros pour les adhérents. Il reste quelques places pour le samedi soir mais la réservation est impérative. Elle se fait par mail cleavigny@gmail.com ou au 06.12.03.19.28. Si vous êtes intéressés, vous l’aurez compris : les spectateurs sont priés d’apporter un petit quelque chose pour le pique-nique d'après spectacle !

  - Aucun(e)
- Creative Commons - Babsy