Faits divers – Justice

Deux avocats vosgiens assistent plus de 300 personnes atteintes par la maladie de Lyme

Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine mardi 18 octobre 2016 à 18:55

La maladie de Lyme est transmise par les tiques
La maladie de Lyme est transmise par les tiques © Maxppp - Maxppp

130 personnes souffrant de la maladie de Lyme en France ont déposé plainte contre des laboratoires pharmaceutiques. 200 autres plaintes sont en cours de constitution. Les malades sont défendues par deux avocats d'Epinal.

Ils dénoncent le manque de fiabilité des tests de dépistage de la maladie de Lyme. 130 malades ont porté plainte à Paris, Nanterre et Bobigny contre des laboratoires pharmaceutiques. Ils sont défendus par deux avocats du barreau d'Epinal, Catherine Faivre et Julien Fouray, qui ont présenté cette action inédite ce mardi à Paris.

Objectif : engager la responsabilité civile des fabricants de tests de dépistage de la maladie de Lyme. "Les résultats de ces tests ne sont pas fiables", indique Me Faivre. "Ils retardent le diagnostic et contribuent à aggraver l'état de santé des patients".

La maladie est évolutive et si elle n'est pas prise à temps, elle entraîne des séquelles irréversibles qui peuvent aller jusqu'à une paralysie totale"

"Scandale sanitaire"

Ces plaintes individuelles regroupées - il ne s'agit pas d'une class action à l'américaine - donnent plus de poids à l'action, selon les deux avocats. "Les fabricants sont mis devant leurs responsabilités", souligne Catherine Faivre qui évoque un "scandale sanitaire".

De nombreuses questions restent ouvertes quant au mode de transmission. A partir du moment où vous avez un risque de contamination par voie materno-foetale, par voie sanguine ou sexuelle, la question du dépistage devient centrale"

Les avocats vosgiens constituent actuellement les dossiers de 200 autres plaintes. Ils n'excluent pas, par ailleurs, d'engager la responsabilité du ministère de la Santé et la responsabilité personnelle de la ministre Marisol Touraine s'il n'y a pas de réaction concrète à ces plaintes.

Partager sur :