Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rixe dans le quartier Saint-Jacques à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Plusieurs personnes se sont affrontées ce lundi matin sur la place Cassanyes à Perpignan. Une personne a été blessée. Un sabre a été saisi par la police.

Le quartier Saint-Jacques à Perpignan (archives)
Le quartier Saint-Jacques à Perpignan (archives) © AFP - Georges Gobet

Une rixe a éclaté ce lundi matin, prés de la place Cassanyes, au cœur du quartier gitan Saint-Jacques de Perpignan. Selon les informations recueillies par France Bleu Roussillon, une bande armée de barres de fer et  de Katanas (sabres japonais) a fait irruption dans le quartier pour des raisons encore inconnues. Une personne a été blessée. Lorsque la police est arrivée sur place, les protagonistes s'étaient déjà enfuis dans les rues environnantes, mais trois personnes ont pu être arrêtées et conduites au commissariat pour un contrôle d'identité. Elles ont par la suite été remises en liberté. La police a également saisi un katana.

Dispute autour des points de vente de la drogue

Par précaution, l'inspection d'académie et la mairie ont demandé aux parents d'élèves de l'école Miranda, située à proximité de l'incident, de garder leurs enfants à la maison pour la journée. Selon le syndicat Alliance, l'affrontement serait lié au trafic de drogue dans ce quartier de Perpignan. Il aurait opposé deux bandes rivales venues de Marseille et Montpellier. Des bandes présentes depuis quelques temps à Perpignan et qui se disputent le contrôle de points de vente de la drogue. La municipalité s'inquiète de cette situation. L'adjointe au maire en charge de la sécurité Chantal Bruzi a demandé au préfet le déploiement exceptionnel d'une unité de force mobile dans le quartier Saint-Jacques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu