Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux blessés dans le crash d'un ULM sur l'aérodrome de Gaillac

-
Par , France Bleu Occitanie

Un petit avion biplace s’est écrasé juste après le décollage ce mercredi 31 mars dans les vignes en bout de piste de l’aérodrome de Gaillac (Tarn). Les deux passagers sont légèrement blessés. Une enquête est ouverte sur les causes de l’accident.

Le petit avion biplace s'est écrasé après son décollage dans un champ en bout de piste de l'aérodrome de Gaillac
Le petit avion biplace s'est écrasé après son décollage dans un champ en bout de piste de l'aérodrome de Gaillac - @Gendarmerie du Tarn

Ils venaient de décoller de l’aérodrome Longueville de Gaillac pour rallier Montauban lorsque leur petit avion biplace s’est écrasé en bout de piste dans un champ de vignes en bordure de la route Gaillac/L’Isle-sur-Tarn. Les deux passagers ne sont que légèrement blessés.

L'ULM était en phase de décollage

Les deux occupants de l’ULM motorisé , le pilote âgé d'une soixantaine d'année et sa passagère quinquagénaire s’en sortent indemnes, ils se sont extrait eux même des décombres de l'appareil pour attendre les secours. Ils ont été transportés vers l’hôpital Purpan de Toulouse, mais ne sont que légèrement blessés.

Les gendarmes ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de ce crash au décollage. Les deux passagers de l’aéronef  seraient originaires de Montauban qu’ils devaient rejoindre depuis Gaillac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess