Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux blessés graves près du quai de Paludate à Bordeaux

vendredi 29 août 2014 à 10:17 Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde

Deux jeunes hommes ont été agressés cette nuit dans le secteur du quai de Paludate à Bordeaux. Le premier a été poignardé à l'abdomen, le second tabassé par plusieurs personnes. Des individus ont été placés en garde à vue.

Voiture de police (image d'illustration)
Voiture de police (image d'illustration) © Stéphane Milhomme / Radio France

La nuit a été mouvementée à Bordeaux. Dans le secteur du quai de Paludate, deux hommes ont été agressés. Blessés gravement tous les deux, leur pronostic vital n'est pas engagé selon les pompiers. Plusieurs individus ont été placés en garde à vue après ces agressions.

A l'arme blanche 

Le premier incident s'est produit quai de Paludate près d'une station essence vers 1h du matin. Un jeune homme de 20 ans a été poignardé au niveau de l'adbomen. Grièvement blessé, il a été transporté à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux. L'auteur du coup de couteau a rapidement été interpellé par la police. Depuis cette nuit, il est en garde à vue. 

Roué de coups

Les policiers bordelais sont intervenus une deuxième fois dans le même secteur quelques heures plus tard. Cette fois-ci, l'agression s'est produite rue du commerce à Bordeaux. Vers 5h du matin, un adolescent de 17 ans a été roué de coups par quatre personnes. Lui aussi a été gravement blessé. Trois des quatre suspects ont été placés en garde à vue. Ils sont originaires de la rive droite selon les premiers éléments de l'enquête.

Pour l'instant, on ne connait pas les causes de ces deux agressions.