Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux cabanons des Jardins familiaux de Pau entièrement brûlés dans la nuit, un pompier blessé

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Un pompier a été blessé pendant l'intervention et transporté à l'hôpital de Pau. C'est la deuxième fois en un an et demi que ces mêmes cabanons brûlent. La présidente de l'association des Jardins familiaux "ne sait plus quoi faire".

Un des 23 pompiers mobilisés pour éteindre le feu a été blessé pendant l'intervention. Il a été transporté à l'hôpital de Pau.
Un des 23 pompiers mobilisés pour éteindre le feu a été blessé pendant l'intervention. Il a été transporté à l'hôpital de Pau. © Radio France - Emmanuel Claverie

23 pompiers sont intervenus, vers 2 h 45 du matin dans la nuit de samedi à dimanche, pour un incendie sur deux cabanons des Jardins familiaux des Bruyères, derrière l'Intermarché du boulevard de la Paix à Pau (Pyrénées-Atlantiques). L'un d'eux, légèrement blessé au doigt pendant l'intervention, a été transporté à l'hôpital de Pau. "Certains voisins auraient entendu deux détonations. Mais je ne peux pas vous l'affirmer, je n'y étais pas", explique Colette Bleys la présidente de l'association des Jardins familiaux qui gère un peu plus de 500 parcelles et cabanons sur toute l'agglomération paloise. Elle a été prévenue vers 9 h 30 ce dimanche matin. 

Ces deux mêmes cabanons avaient déjà brûlé en juin 2019. Les deux locataires avaient alors reconstruit entièrement les cabanons, racheté du matériel, et voilà qu'on sabote leur travail une nouvelle fois. Ils sont écœurés et abandonnent.          
Colette Bleys, présidente des Jardins familiaux. 

"Ce n'est pas la première fois que cela arrive, regrette-t-elle. Ces deux mêmes cabanons avaient déjà brûlé en juin 2019. Les deux locataires avaient alors reconstruit entièrement les cabanons, racheté du matériel, et voilà qu'on sabote leur travail une nouvelle fois. Ils sont écœurés et abandonnent. Je les comprends très bien". Leurs jardins de 200 m² chacun n'ont pas été touché par les flammes. 

Colette Bleys compte porter plainte dès ce lundi matin, même si après la précédente, l'association "n'avait eu aucune suite" des enquêteurs. Cette fois encore, elle ignore par où d'éventuels pyromanes seraient passés pour mettre le feu aux cabanons. La présidente et son bureau sont "fatigués", et "ne savent plus quoi faire". Ils vont devoir reconstruire les cabanons pour les remettre à la location. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess