Faits divers – Justice

Deux chiens blessent grièvement une randonneuse dans le massif du Vercors

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère dimanche 14 août 2016 à 19:31

Un patou comme celui-ci a attaqué la randonneuse (photo d'illustration).
Un patou comme celui-ci a attaqué la randonneuse (photo d'illustration). © Radio France

Samedi soir, une randonneuse de 57 ans, se promenait sur un chemin à Chichilianne (Isère), lorsqu'elle a été attaquée par deux chiens de berger. Mordue à plusieurs reprises, ses jours ne sont pas en danger. Les troupeaux de la commune subissent depuis plusieurs mois des attaques répétées de loups.

Aux alentours de 20 heures, samedi, une promeneuse originaire de Chichilianne passait sur un chemin très fréquenté par les randonneurs, entre le village et le col du Prayet, à proximité de la bergerie des Ayes. Deux chiens de berger, un patou et un beauceron,  ont alors fait chuté la femme et l'ont mordue à plusieurs reprises, aux bras, dans le dos, aux fesses, aux jambes et aux cuisses.

Multiples blessures et plaies profondes

Elle a pu se relever, et revenir jusqu'au village grâce à un automobiliste. Grièvement blessée, de nombreuses plaies nécessitaient des points de suture. L'incident a également provoqué un léger malaise vagal chez la victime, en grande souffrance. Elle a été évacuée vers le CHU de La Tronche et ses jours ne sont pas en danger.

La gendarmerie a immédiatement ouvert une enquête. Selon Yann Souriau, le maire de la commune, l'attaque est directement le produit de la présence des loups dans la commune. Ceux-ci multiplient les attaques sur les troupeaux à Chichilianne et alentours, depuis plusieurs mois maintenant. Une autorisation de prélèvement a été délivrée par la préfecture, mais la battue réalisée il y a quelques jours s'est révélée infructueuse. Selon les maîtres-louvetiers, la meute est composée de deux adultes et trois jeunes.

"Les loups sèment la terreur"

Pour Yann Souriau, "les loups sèment la terreur, les bêtes sont effrayées et ne réagissent plus normalement. Je connais ces chiens, et ils n'ont jamais été agressifs auparavant". Son hypothèse : les chiens, terrorisés, auraient agi avec agressivité en réaction à la présence de la meute de loups.

Reste que selon la gendarmerie, l'enquête n'a ni permis d'affirmer que les chiens avaient été attaqués par les loups avant de mordre la randonneuse, ni permis d'affirmer que ces chiens étaient effectivement en train de surveiller un troupeau.

Les chiens examinés par un vétérinaire

Le maire de la commune a néanmoins notifié l'incident à la préfecture. Le sous-préfet, Patrick Lapouze a fait remonter l'information au ministère de l'Intérieur. "C'est un incident grave, qui soulève deux problèmes. Celui des chiens de berger, notamment le patou, mais aussi celui des loups et des moyens qu'on se donne pour limiter leurs attaques", explique-t-il. Les chiens ont été examinés par un vétérinaire, on ne sait pas encore s'ils seront euthanasiés, ils ont pour le moment été remis à leur propriétaire. L'enquête, menée par les gendarmes de Monestier-de-Clermont, se poursuit.