Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Deux chiots volés dans la nuit à l'animalerie Liopé de St-Sébastien-sur-Loire

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'animalerie Liopé, installée à Saint-Sébastien-sur-Loire, a été visée par un vol avec effraction en pleine nuit, ce mardi 24 décembre à 4h15 du matin. Deux chiots ont été dérobés.

C'est la troisième fois en cinq ans que l'animalerie Liopé est victime de cambriolages et de vols d'animaux.
C'est la troisième fois en cinq ans que l'animalerie Liopé est victime de cambriolages et de vols d'animaux. © Maxppp - Christian Watier - photo d'illustration

Saint-Sébastien-sur-Loire, France

L'alarme de l'animalerie Liopé s'est déclenchée à 4h15 du matin, ce mardi 24 décembre. Le magasin est situé à Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique) juste au sud-est de Nantes. Les forces de l'ordre et les gérants se sont rendus immédiatement sur place, en pleine nuit : la porte arrière de la boutique a été fracturée à coups de masse par un ou plusieurs individus.

Deux chiots volés

Les gérants, sur place dès 4h30, y étaient encore à midi, avec le serrurier, pour réparer la porte ... mais aussi pour constater le vol de deux jeunes chiots dans la nuit. Un bouledogue français et un spitz nain ont été enlevés, d'une valeur globale d'environ 3 500 euros. 

"Ma hantise, c'est qu'ils reviennent", déclare M. Liopé, propriétaire du magasin. Il a l'intention de porter plainte pour vol avec effraction dès que les premières démarches seront terminées. D'après lui, la police a relevé des empruntes, et la vidéosurveillance va être examinée

Son vœu dans l'immédiat est de protéger les chiens présents dans l'animalerie, mais il ne perd pas non plus espoir de retrouver les deux chiots volés. Il a déclaré leur matricule à l'i-CAD, l'Identification des carnivores domestiques, qui possède un fichier central canin.

Pas le premier cambriolage

Les gérants s'avouent "résignés" et bouleversés par ce cambriolage, qui survient en pleine période d'affluence liée aux fêtes. D'autant que ce n'est pas la première fois : en 2015 puis en 2016, des chiots et des perroquets avaient déjà été volés ici, chez Liopé.

"En dix minutes, on était sur place. (...) Ce sont des pros."

D'où un renforcement drastique des mesures de sécurité ces dernières années : "On a une alarme à distance, des vidéos, un parking surveillé ... On a fait ce qu'il fallait, et même davantage", soupire M. Liopé. "Mais ça n'a pas suffi. En dix minutes, on était sur place, et les chiots étaient déjà partis. Ce sont des pros qui ont fait ça", avance-t-il en réfléchissant déjà, une fois le choc passé, à des dispositifs de sûreté supplémentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu