Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux commerces rouvrent au centre commercial Belle Etoile de Montivilliers, deux semaines après un incendie criminel

samedi 22 septembre 2018 à 6:05 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Seuls deux commerces ont pu rouvrir au centre commercial Belle Etoile à Montivilliers, près du Havre, la pharmacie et l'auto-école. Il y a deux semaines, un incendie criminel a détruit les locaux des commerçants de ce centre commercial de proximité, dans un quartier où vivent 4 000 personnes.

L'incendie criminel a quasiment tous détruit dans ce petit centre commercial de proximité
L'incendie criminel a quasiment tous détruit dans ce petit centre commercial de proximité © Radio France - Amélie Bonté

Montivilliers, France

Au centre commercial Belle Etoile de Montivilliers, près du Havre, certains commerces ont rouvert. Deux semaines après l'incendie criminel qui a ravagé le petit centre commercial de quartier mais ils sont très peu car la plupart ont vu leur commerce entièrement détruit par les flammes de cet incendie criminel. Depuis 15 jours, la municipalité de Montivilliers oeuvre pour organiser réunions et passages des experts. Il s'agit de trouver une solution pour que les 4 000 habitants de ce quartier résidentiel retrouvent rapidement leurs commerces.

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à la Belle Etoile à Montivilliers

Devant les décombres de ce petit centre commercial, des grilles et un vigile barrent l'accès. Depuis une semaine, la pharmacie a rouvert ses portes. Les habitants de ce quartier et les curieux n'en reviennent toujours pas, comme Fabienne :

Je n'en croyais pas mes oreilles ni mes yeux, pour moi c'est un quartier tranquille"

La boulangerie, la charcuterie, le marchand de journaux, le salon de coiffure, le kebab, la supérette sont entièrement détruits. Sylvie Roux est la pharmacienne :

Charcuterie, boulangerie, supérette, kebab, salon de coiffure ont été entièrement détruit - Radio France
Charcuterie, boulangerie, supérette, kebab, salon de coiffure ont été entièrement détruit © Radio France - Amélie Bonté

On pense surtout à nos collègues qui ont tout perdu, la pharmacie ayant été épargné on n'a pas trop à se plaindre"

ECOUTEZ Le maire de Montivilliers, Daniel Fidelin

Tout comme les autres commerçants elle participe aux réunions en mairie, avec les élus et experts. C'est le cas aussi d'Eliane Patenotre, la gérante de l'auto-école qui a rouvert vendredi. Elle a pu trouver refuge dans un local adjacent où l'on sent encore l'odeur de brûlé. Le toît de son commerce, lui, menace de s'effondrer. Les deux docteurs quant à eux ont été accueillis dans les locaux de l'EHPAD voisin afin de pouvoir continuer leurs consultations.

Ce samedi, un rassemblement à l'initiative de la ville est prévu à 14H sur place, au niveau du kiosque. Un appel à la générosité sera lancé. Lundi le conseil municipal devrait voter une subvention exceptionnelle pour les exploitants de ce petit centre commercial.