Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : au moins 450.000 manifestants dans une cinquantaine de villes
Faits divers - Justice

Deux hommes blessés par balles à Orcines dans le Puy-de-Dôme

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Aucune piste n'est avancée pour expliquer le drame qui s'est joué vers 17h à Orcines ce jeudi. La première victime, âgée de 21 ans, a été touchée par balle à la tête. Son état était jugé désespéré jeudi soir. Le pronostic vital de son cadet, atteint au thorax, est engagé.

Deux demi-frères ont été gravement blessés par balle à leur domicile à Orcines
Deux demi-frères ont été gravement blessés par balle à leur domicile à Orcines © Maxppp - Thierry Lindauer

Orcines, Puy-de-Dôme, Auvergne, France

L'incompréhension est totale dans la commune d'Orcines dans le Puy-de-Dôme. Deux demi-frères, âgés de 18 et 21 ans, ont été grièvement blessés par balles vers 17h à leur domicile. Un pavillon situé sur la route de Limoges. L'une des deux victimes, la plus âgée, a été touchée en pleine tête. Son état de santé était jugé "désespéré" jeudi soir par les services de secours. Son demi-frère cadet, touché au thorax et au ventre, a également été évacué au CHU de Clermont-Ferrand. Son pronostic vital était engagé en fin de soirée.

Route de Limoges à Orcines - Radio France
Route de Limoges à Orcines © Radio France - Olivier Vidal

Un important dispositif de secours a rapidement été mobilisé. Encore plus impressionnant, le nombre de gendarmes déployés. Certains encagoulés et lourdement armés. Le périmètre a été bouclé, mais aucune trace du ou des tireurs. Le procureur de la république de Clermont-Ferrand s'est rendu sur place. Pierre Sennès a prudemment affirmé qu'"à ce stade, on ne sait pas du tout ce qui a pu se passer. L'hypothèse la plus probable est celle d'agresseurs venus de l'extérieur, qui ont aussitôt pris la fuite". L'enquête a été confiée à la brigade de recherches et à la section de recherches de Clermont-Ferrand. Deux témoins ont été entendus, mais pour l'heure, les gendarmes ne disposent d'aucune piste pour expliquer cette fusillade sur fond de règlement de compte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu