Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux étudiantes en garde à vue pour un piquet de grève devant l'université de Dauphine

-
Par , France Bleu Paris

Deux étudiantes ont été arrêtées ce lundi matin dans le XVIe arrondissement de Paris. Elles auraient participé à un rassemblement non autorisé pour bloquer la faculté de Paris Dauphine. Une manifestation de soutien aux jeunes filles a eu lieu ce lundi midi devant le commissariat.

Plusieurs dizaines de personnes devant le commissariat du XVIe arrondissement de Paris ce lundi après-midi ont demandé la libération des deux étudiantes arrêtées ce matin pour avoir fait un piquet de grève non autorisé devant Paris Dauphine.
Plusieurs dizaines de personnes devant le commissariat du XVIe arrondissement de Paris ce lundi après-midi ont demandé la libération des deux étudiantes arrêtées ce matin pour avoir fait un piquet de grève non autorisé devant Paris Dauphine. - Victor Mendez

Deux étudiantes de Paris Dauphine et de Nanterre ont passé la journée au commissariat. Elles ont été arrêtées ce lundi 9 mars après avoir participé à un blocage de l'université de Dauphine ce matin, a appris France Bleu Paris auprès d'une source proche du dossier. Le rassemblement n'était pas déclaré. Une cinquantaine de manifestants est venue soutenir les deux jeunes filles devant le commissariat du XVIe arrondissement de Paris.

Les deux étudiantes participaient à un blocage de l'université Paris Dauphine contre la LPPR, la loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Elles distribuaient des tracts mais leur piquet de grève n’aurait pas été autorisé au préalable. 

Un autre rassemblement devant le commissariat du XVIe arrondissement pourrait avoir lieu ce lundi soir à partir de 18 heures si les deux étudiantes ne sont pas sorties de garde à vue.
Un autre rassemblement devant le commissariat du XVIe arrondissement pourrait avoir lieu ce lundi soir à partir de 18 heures si les deux étudiantes ne sont pas sorties de garde à vue. - Victor Mendez

Devant le commissariat, les manifestants ont scandé des slogans comme "Nanterre, précaires et révolutionnaires" ou encore "police partout, justice nulle part". Juste avant, ils ont participé à une assemblée générale à Paris Dauphine à 13 heures. Ils ont décidé de reconduire le mouvement avec un piquet de grève tous les matins devant l'université. Certains professeurs de l'université ont également décidé de rester mobilisés.

Les manifestants doivent se retrouver de nouveau devant le commissariat du XVIe arrondissement de Paris à partir de 18 heures ce lundi soir si les deux jeunes filles ne sont pas sorties de garde à vue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu