Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des étudiants comparaissent pour vol, séquestration et viol, à la cour d'assises de la Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Ils seront six jeunes hommes jugés ce lundi 9 septembre à la cour d'assises de la Gironde pour avoir volé, enlevé, séquestré et même violé pour certains une jeune étudiante bordelaise. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 17 au 18 juin 2016. Les avocats comptent demander le huis clos.

 La Cour d'Assises de Gironde à Bordeaux.
La Cour d'Assises de Gironde à Bordeaux. © Radio France - Fabien Randrianarisoa

Bordeaux, France

Elle va devoir faire face à ses agresseurs pendant plusieurs heures. Le procès de l'étudiante volée, enlevée puis violée par un groupe d'étudiants s'ouvre ce lundi à Bordeaux. 

Au total, six jeunes hommes, âgés de 18 à 21 ans au moment des faits, seront jugés par la cour d'assises pour avoir commis des faits différents (vol en bande organisée avec arme, séquestration, enlèvement et viol en bande organisée). Deux d'entre eux sont accusés de viol en réunion, ils ont été placés en détention provisoire. 

Fouille de l'appartement

Les faits présumés se sont déroulés il y a trois ans, à Bordeaux, dans la soirée du 17 au 18 juin 2016. Ce soir-là, ils seraient au moins six à se rendre au niveau de l'appartement de l'étudiante, rue Camille Sauvageau, près de la place Saint-Michel.  

Certains espèrent voler l'argent du petit-ami de la jeune fille, seule chez elle ce soir là. Ils seraient donc entrés de force avant de fouiller les lieux mais ils n'ont rien trouvé. La bande l'aurait alors emmenée, en voiture, à un distributeur quelques mètres plus loin afin qu'elle retire des billets, environ 250 euros.   

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. L'étudiante aurait été ensuite conduite en dehors de la ville, près d'une voie ferrée. C'est là que deux d'entre eux l'auraient violée. Deux autres étudiants sont accusés de complicité. 

Procès à huis clos ? 

Selon leurs avocats, une partie des jeunes prévenus réfutent certains faits. L'un d'entre-eux assure notamment avoir été sur place seulement au départ, sans jamais participer au vol ni même à l'enlèvement. 

La jeune femme, elle, est encore traumatisée. Ses avocats demanderont le huis clos et ne souhaitent pas faire de commentaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu