Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux femmes fragiles violentées, l'une séquestrée à Tulle : un homme face à la justice

-
Par , France Bleu Limousin

Âgé de 59 ans, un homme était présenté au tribunal de Tulle ce jeudi pour répondre, entre autres, de violences à l'encontre de deux femmes, mais aussi pour avoir séquestré l'une d'entre elles. Il a demandé un délai pour préparer sa défense.

L'homme de 59 ans était jugé en comparution immédiate par le tribunal de Tulle
L'homme de 59 ans était jugé en comparution immédiate par le tribunal de Tulle © Maxppp -

Tulle, France

Deux jours après une précédente affaire de violences conjugales pour laquelle le mis en cause a demandé un délai pour préparer sa défense, une deuxième affaire devait être jugée ce jeudi devant le tribunal de Tulle.

Le prévenu, âgé de 59 ans, est poursuivi pour des menaces et des coups portés à l'encontre de deux femmes, fragiles d'un point de vue psychologique selon les enquêteurs. L'homme est aussi poursuivi pour avoir fait pression pour qu'elles ne disent rien. Et pourtant l'une a été séquestrée pendant près d'une semaine en janvier dernier à Tulle. De multiples appels téléphoniques malveillants ont aussi été passés aux victimes.

Déjà condamné à 10 ans et 6 ans de prison

Cette affaire est prise très au sérieux par la police de Tulle et la justice car l'homme est poursuivi en état de récidive légale. Dans le passé, il a été condamné à 10 ans de prison pour des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a aussi écopé, après sa sortie, d'une nouvelle peine de 6 ans de prison pour des violences conjugales. L'homme, qui a demandé un délai pour préparer sa défense, sera jugé le 5 août. En attendant, il a été placé en détention provisoire.