Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux femmes mises en examen pour meurtre, après la mort d'un homme de 61 ans à Rouen

Deux femmes, suspectées de meurtre, ont été mises en examen et placées en détention provisoire, après la mort d'un homme de 61 ans, dont le corps a été retrouvé samedi chez lui, quai Cavelier de la Salle à Rouen.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Radio France

Deux femmes âgées d'entre 30 et 40 ans ont été présentées à un juge d'instruction ce mercredi soir, mises en examen pour meurtre et vol en réunion, et placées en détention provisoire. Ces deux habitantes de l'agglomération rouennaise sont suspectées d'avoir tué un homme de 61 ans, dont le corps a été retrouvé samedi chez lui, quai Cavelier de la Salle à Rouen.

Le mobile du meurtre reste flou

Les deux femmes se sont présentées d'elles-mêmes au commissariat de Rouen en début de semaine. L'autopsie du corps de l'homme montre qu'il est mort à la suite de coups, sur le visage et d'autres parties du corps, mais aucune trace de coups de feu ou de coups de couteau n'a été retrouvée.

L'une des deux femmes se présente comme une amie de la victime. Selon elles, l'homme les aurait invitées à passer la soirée chez lui vendredi soir, ils ont consommé de l'alcool, on ignore pour le moment en quelle quantité, mais pour le moment les explications des deux femmes restent floues.

Quelques objets volés

Le mobile du meurtre ne semble pas crapuleux, pour voler la victime, même si quelques objets ont été dérobés comme un téléphone, mais pas d'objet de grande valeur.

Dans cette affaire, plusieurs personnes avaient été placées en garde-à-vue ces derniers jours, mais seules ces deux femmes ont été mises en examen pour le moment. Les deux femmes sont déjà connues de la justice, dont une pour des faits de violence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess