Faits divers – Justice

Deux gendarmes corréziens sauvent la vie à un homme qui a avalé une orange de travers

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin et France Bleu mardi 29 mars 2016 à 16:54

brigade motorisée de gendarmerie
brigade motorisée de gendarmerie © Maxppp - Josselin Clair

Lundi après-midi sur l'A20 à hauteur de Perpezac-le-Noir, des gendarmes du peloton motorisé d'Uzerche participent à une opération de contrôles lorsqu'ils sont appelés à l'aide par une femme affolée, son compagnon venait de faire un malaise. Mais les gendarmes ont pris les choses en main.

Ce lundi marquait la fin du week-end Pascal d'où ces contrôles renforcés de la gendarmerie d'autant que la journée était classée orange. "Orange" un mot  peut-être prémonitoire car la victime, un homme de 70 ans, s'est retrouvé en très mauvaise posture après avoir avalé  de travers justement un quartier d'orange. Lorsque les gendarmes se portent à son secours il ne respire plus, ses voies respiratoires sont obstruées par le morceau de fruit.

Les deux militaires de la gendarmerie font preuve d'héroïsme

Mais les gendarmes corréziens ne perdent pas leur sang froid, ils pratiquent les gestes de premiers secours et après quelques minutes parviennent à expulser le quartier d'orange. L'homme respire de nouveau et est alors transporté à l’hôpital de Brive. Ce genre de pépin arrive fréquemment. C'est ce qu'on appelle communément "une fausse route". Mais c'est une autre route, la vraie, que sont retournés surveiller les deux gendarmes après s’être assurés que celui qu'ils avaient sauvé était hors de danger.