Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Deux gilets jaunes condamnés à un stage de citoyenneté, nouveau rassemblement ce mardi devant le TGI de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Nouvelle action des gilets jaunes à Nîmes ce mardi. Au lendemain de la condamnation à des stages de citoyenneté pour deux d'entre-eux après une opération péage-gratuit, les gilets jaunes seront devant le tribunal et la préfecture pour protester contre de très lourdes amendes qu'ils ont reçues.

Les Gilets Jaunes toujours mobilisés à Nîmes.
Les Gilets Jaunes toujours mobilisés à Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Les gilets jaunes de nouveau dans l'action ce mardi. Ils seront devant le tribunal de grande instance de Nîmes puis devant la préfecture du Gard. Parmi eux, Roland Veuillet, (au centre de la photo), gilet jaune de la première heure. Pour manifestation illégale, il devra payer 1.624 euros d'amendes. La veille, avec une vingtaine de personnes, il est venu soutenir deux autres gilets jaunes condamnés à effectuer un stage de citoyenneté le 22 juin dernier.

"Nous avons levé la barrière du péage mais pas dégradé la caméra."

La justice leur reprochait, le 22 juin dernier, une opération péage gratuit à Nîmes-Ouest sur l'A9, opération au cours de laquelle, les deux gilets jaunes, une femme et un homme, auraient dégradé une caméra de vidéoprotection. Ce qu'ils ont nié à la barre. "Les textes auraient pu permettre de les faire condamner jusqu'à cinq ans d'emprisonnement, dit leur avocate Annélie Deschamps. Accepter le stage de citoyenneté était la moins pire des solutions".

"Je suis une citoyenne, je le ferai mais cela ne m’empêchera pas de continuer."

Les stages de citoyenneté sont payants, une centaine d'euros, mais la note est moins lourde que pour Roland Veuillet. Lui a été interpellé pour deux manifestations illégales (le 15 juin et pour le tour de France à Nîmes). "À chaque fois, 750 euros + 32 euros de frais de justice, faites le compte." Au total, 1.624 euros. Et selon Roland Veuillet, ils seraient une trentaine de gilets jaunes a avoir reçu une telle note.

"On brûlera toutes les amendes devant le TGI et la préfecture."

"J'ai été contrôlé, verbalisé, depuis le début du mouvement des gilets jaunes, une dizaine de fois" poursuit Roland Veuillet. Bien d'autres sont dans son cas selon lui. Une trentaine, une cinquantaine voire plus ? Ce mardi, devant le TGI de Nîmes, puis devant la préfecture du Gard, ils brûleront symboliquement les commandements à payer. "Quoiqu'il en soit, je, nous, continuerons".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu