Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux habitants du Var interpellés dans un vaste coup de filet dans le milieu du tir sportif

Deux Varois font partie de la quarantaine d'amateurs d'armes interpellés, ce mercredi, dans toute la France. Ils sont soupçonnés de s'être fait livrer du matériel illégal depuis les Etats-Unis.

Des "kits" illégaux permettent de transformer des pistolets en armes automatiques
Des "kits" illégaux permettent de transformer des pistolets en armes automatiques © Maxppp - Claude Prigent

La Seyne-sur-Mer, France

Une quarantaine de personnes présentées comme des amateurs d'armes ont été interpellées mercredi en France, soupçonnées de s'être fait livrer depuis les États-Unis du matériel illégal en France. Deux habitants de La Seyne-sur-Mer figurent parmi les personnes interpellées. Le premier, un avocat, a été libéré rapidement. Le second sera convoqué dans les semaines qui viennent devant la justice. L'enquête se concentre notamment sur la livraison de "kit de conversion" permettant de transformer illégalement des armes de poing en armes de guerre.

Deux Seynois interpellés

Les deux Seynois sont des tireurs sportifs amateurs et licenciés de la Fédération Française de Tir. Le premier est un avocat du barreau de Toulon,qui a été rapidement libéré. Il a pu prouver qu'il n'a jamais reçu ce kit de conversion : il a commandé l'accessoire mais s'est rapidement ravisé en annulant la commande et en demandant le remboursement. Il a d'ailleurs présenté aux hommes de la PJ un échange de mails avec le site américain. 

Lors de la perquisition au domicile du second Seynois interpellé, les policiers découvrent de nombreuses armes, toutes détenues légalement, mais un des pistolets est équipé du fameux kit de conversion. L'arme a donc été saisie. Libéré, l'homme devra s'expliquer dans les semaines qui viennent devant la justice.

Délit passible d'une lourde sanction

L'achat d'armes à feu dans des pays étrangers en infraction à la législation française est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende, doublée d'une interdiction de détenir des armes pendant 15 ans