Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux hébergements insalubres destinés aux saisonniers agricoles fermés dans le Gard

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

À Saint-Gilles et Vauvert, la Préfecture du Gard vient de fermer deux hébergements destinés aux salariés agricoles. Ils sont jugés insalubres.

Verger
Verger © Radio France - Eric Audra

Des salariés agricoles saisonniers du Gard étaient hébergés dans des conditions indignes. Au total, cela concerne environ 200 personnes. Leurs hébergements viennent d'être fermés par le Préfet après enquête. Il s'agit d'une fermeture administrative. Les deux agriculteurs concernés sont installés à Vauvert et Saint Gilles. Tous les deux sont mis en demeure de se mettre aux normes. 

Par ailleurs, la justice poursuit l'enquête, au-delà de l'hébergement indigne, sur les conditions de travail et d'emploi de ces salariés. Il s'agit le plus souvent de Colombiens, venus en France par l'entremise de la société espagnole "Terra Fécundis".  "Les chambres étaient trop petites. Les cuisines sans aération ni ventilation, détaille Florence Barral-Boutet, à la tête de la Direction du Travail du Gard.

Les personnes les unes sur les autres. Parfois, ces mobil-homes ne sont pas déclarés au niveau de l'urbanisme. Les écoulements des eaux usées ne sont pas conformes, sans parler de l'accès à l'eau potable".

"Ces deux entrepreneurs agricoles avaient déjà été verbalisés pour les mêmes faits. Ils ne peuvent pas dire qu'ils ne savaient pas. c'est encore pire que ce qu'on imaginait, ça relève presque de Germinal, avec vraiment une exploitation de ces salariés". Éric Maurel, procureur de la République de Nîmes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu