Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux hommes arrêtés en Gironde dans le cadre d'une vente de kalachnikov

-
Par , France Bleu Gironde

La section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux a bouclé une enquête pour des faits remontant au début du mois et sans lien avec les attentats terroristes. Deux hommes, qui servaient d'intermédiaires pour vendre une Kalachnikov, sont derrière les barreaux. L'arme a été saisie à Pessac.

Le "butin" de la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux.
Le "butin" de la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux. - © Gendarmerie

Si les enquêteurs assurent que ces arrestations n'ont rien à voir avec la tragédie de Paris, l'histoire fait froid dans le dos. En enquêtant sur un supposé trafic de drogue, les gendarmes se rendent compte que deux de leurs suspects, déjà incarcérés à Gradignan, étaient en passe de finaliser la vente d'une kalachnikov.

Pour ce faire ils faisaient appel à des intermédiaires, eux en liberté. Alors au début du mois la section de recherche de la gendarmerie de Bordeaux a interpellé l'intermédiaire, côté acheteur, et la personne qui l'accompagnait et servait de chauffeur. Elle a ensuite procédé à l'arrestation de l'intermédiaire, côté vendeur, déjà connu pour braquage, et retrouve à son domicile, dans le quartier de la Châtaigneraie à Pessac, la kalachnikov, 90 cartouches, un pistolet et une cagoule.

Les deux hommes sont maintenant eux aussi derrière les barreaux en attendant leur procès. La section de recherche précise, étant donné le contexte, que l'affaire n'a aucun lien avec quelconque projet terroriste. Elle cherche parallèlement à retracer le parcours de cette arme de guerre, depuis la Russie où elle a été fabriquée, jusqu'en Gironde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess