Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux hommes soupçonnés d'avoir commis plus de 100 cambriolages interpellés à Nîmes

mercredi 31 janvier 2018 à 18:11 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

Deux marginaux de 24 et 32 ans, toxicomanes notoires, ont été mis en examen ce mercredi après-midi. Ils sont suspectés d'avoir commis une centaine de cambriolages pour pouvoir acheter des doses massives de crack.

Les deux hommes, toxicomanes notoires, devaient trouver beaucoup d'argent pour acheter leur drogue
Les deux hommes, toxicomanes notoires, devaient trouver beaucoup d'argent pour acheter leur drogue © Radio France - Hervé Sallafranque

Nîmes, France

C'est une affaire d'une ampleur rare que les policiers nîmois et notamment les hommes du groupe anti-cambriolages viennent de mener à bien. Deux hommes de 24 et 32 ans, suspectés d'avoir commis au moins une centaine de cambriolages à Nîmes, ont été mis en examen ce mercredi après-midi.  

Une information judiciaire a été ouverte pour vol par effraction en réunion et le parquet à requis leur placement sous mandat de dépôt.

Accros au crack

Ces deux marginaux sévissaient surtout dans le secteur de l'avenue Jean-Jaurès et de la rue de la République depuis plusieurs mois. Toxicomanes notoires, ils cherchaient de l'argent facile et rapide en volant du liquide, des bijoux ou encore du matériel hi-fi.

Les deux suspects étaient accros au crack, une drogue très dure, dérivée de la cocaïne et leurs besoins en argent étaient très importants. Ils s'élevaient à environ 500 euros par jour.

Pour l'instant, 105 cambriolages sont recensés ,mais la liste pourrait être beaucoup plus longue.