Faits divers – Justice

Deux hommes soupçonnés du vol de... plus de 24.000 timbres

Par Cédric Lieto, France Bleu Périgord samedi 29 mars 2014 à 15:05

Des planches de timbres
Des planches de timbres © Simon Daval - MAXPPP

Deux quadragénaires ont été placés en détention ce samedi pour une série de vols dans des bureaux de poste de la région.

Les procédures de sécurité de La Poste ont prouvé leur efficacité. Mercredi et jeudi,  deux hommes ont fait irruption dans les bureaux de poste de Marsac, Trélissac puis à la poste centrale de Périgueux. A trois reprises, l'un fait diversion en occupant un guichetier pendant que l'autre fait main basse sur des planches de timbres. Rapidement, un signalement des malfaiteurs présumés est transmis aux guichetiers de tout le département. C'est donc un employé du bureau de Boulazac qui reconnaît les deux hommes avant qu'ils ne puissent agir. L'alerte est donnée et les deux voleurs présumés sont interpellés par la police.

D'autres vols ?

Lors d'une perquisition dans leur chambre d'hôtel, les enquêteurs ont découvert plus de 24.000 timbres ainsi que des enveloppes prêt-à-poster. Le montant du butin avoisinerait les 15.000 euros. Les deux hommes ont été placés en détention et le parquet de Périgueux a ouvert une information judiciaire. Les enquêteurs cherchent à comprendre d'où viennent tous ces timbres. Ils ne viennent pas tous des bureaux dévalisés en Dordogne selon Laurent Marie-Louise, directeur de La Poste en Dordogne et Lot-et-Garonne : "Ce n'est pas possible sur trois établissements d'avoir un volume aussi élevé de timbres volés. Dans nos espaces commerciaux, nous n'avons que le minimum [...] Les premiers éléments semblent indiquer que cette bande avait sévi dans des régions voisines comme Poitou-Charentes et Limousin. "

Vol La Poste / Son

Les deux suspects ont d'ores et déjà avoué 3 autres vols en Charente, à Angoulême et Soyaux jeudi. Les enquêteurs tentent de savoir si les deux hommes n'ont pas commis d'autres infractions dans la région. Reste à connaître également la destination de ces timbres volés.

Partager sur :