Faits divers – Justice

Deux hommes supposés proches de Rachid Kassim transférés ce lundi à la sous-direction anti-terroriste

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 18 septembre 2016 à 20:59

Illustration - garde à vue
Illustration - garde à vue © Maxppp - François Vignola

Les deux hommes arrêtés vendredi à Roanne (Loire) et à Dole (Jura) sont toujours en garde à vue. Ils sont suspectés d'avoir été en contact avec le djihadiste Rachid Kassim, d'origine roannaise.

Ce lundi, deux hommes soupçonnés d'être des proches de Rachid Kassim, le djihadiste originaire de Roanne, seront transférés dans les locaux de la sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire, à Levallois-Perret. Si les enquêteurs le décident, ils pourraient y rester en garde à vue jusqu'à jeudi soir puisqu'en matière de terrorisme, les gardes à vues peuvent être prolongées jusqu'à 144 heures. Jusque là en tout cas, aucune idée d'où étaient gardés à vue les deux hommes. Le parquet de Paris ne souhaite pas donner plus de précisions que leur âge : 29 ans pour le Roannais, 39 ans pour celui arrêté à Dole. C'est d'ailleurs sur ce dernier qu'on en sait le plus aujourd'hui : il est fiché S, originaire de Tarare et est lui aussi passé plusieurs fois par Roanne.

Une filière roannaise ?

Tout porte donc à croire que les trois hommes se sont croisés. Peut-être même se connaissent-ils très bien et sont-ils toujours en contact ? C'est ce que veulent vérifier les enquêteurs. Quand à l'éventuelle existence d'une "filière roannaise", cela surprendrait les policiers de Roanne qui disent n'en avoir jamais suspecté l'existence. Encore aujourd'hui, ils disent n'être au courant de rien. Même pas en ce qui concerne l'identité du Roannais arrêté vendredi. L'antiterrorisme travaille en secret.

→ Lire aussi - Terrorisme : qui est Rachid Kassim, l'ancien "grand frère" du quartier du Mayollet, à Roanne ?

Partager sur :